Prothèses mammaires : Avantages et inconvénients de la voie d’abord sous les bras, dite « axillaire »

Cette technique d’augmentation mammaire a eu son heure de gloire dans les années 90-2000. Elle a été mise au point par un chirurgien Français, le docteur TROQUES dans les années 80. Très utilisée dans ces années là, elle l’est beaucoup moins aujourd’hui, pour plusieurs raisons.

Quels sont les inconvénients d’une augmentation mammaire par voie axillaire ?

  • Il s’agit d’une chirurgie dite à l’aveugle, ne permettant pas de traiter les vaisseaux qui peuvent saigner.
  • Le décollement de la partie interne du sein est plus difficile à réaliser, d’où un risque de remontée de la prothèse dans les suites opératoires immédiates et même dans les jours qui suivent. Cette technique impose donc le port d’un contenseur (bande de tissu) à porter dans les deux semaines qui suivent l’intervention et très peu confortable.
  • En cas de changement de prothèses, ce qui sera probablement le cas au moins une fois dans la vie d’une patiente, la réutilisation de la voie axillaire est souvent impossible, ce qui nécessite de refaire une autre cicatrice sur l’aréole ou sous les seins.
  • Technique entraînant des douleurs plus importantes et des suites plus lourdes (difficulté de mobilisation des bras dans les jours qui suivent l’intervention)

Quels sont les avantages d’une augmentation mammaire par voie axillaire ?

  • Une cicatrice non visible sur le sein
  • Pour ma part, et ceci n’engage que mon expérience, je n’ai jamais noté de perte moindre de la sensibilité par cette voie d’abord que par les autres voies d’abord

En conclusion, on peut donc affirmer que l’avantage essentiel de la voie d’abord axillaire réside dans le fait que sa cicatrice ne se situe pas sur le sein. C’est pour moi son unique avantage.

Voici des photos de cicatrice axillaire ainsi qu’un résultat chez une patiente ayant des implants de 450 ml posés par voie axillaire

Prothèses mammaires, photo avant / après et cicactrice axillaire (sous le bras)

Publié le 18/01/2012

De Docteur


Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires