Londres créé un registre national des prothèses mammaires

Le gouvernement britannique va créer un registre national des implantations de prothèses mammaires, afin de faciliter le suivi des opérations de chirurgie esthétique. Le dispositif sera testé à partir du mois de février prochain.

Londres créé un registre national des prothèses mammaires

Un répertoire centralisé et complet

Au Royaume-Uni, suite au scandale des prothèses mammaires PIP, on joue désormais la carte de la vigilance. Avec la mise en place d’un registre des implantations de prothèses mammaires, les professionnels de santé pourront désormais mieux surveiller la qualité des implants des patientes. Le fichier, centralisé et exhaustif, permettra aux chirurgiens esthétiques d’agir plus rapidement pour protéger les femmes en cas de prothèse défectueuse. Au même titre que les prothèses de genou ou de hanche, les implants mammaires seront donc désormais répertoriés selon leur catégorie.

Protéger les patientes

Avec cette mesure, le gouvernement souhaite éviter qu’un autre « scandale des prothèses PIP » ne voie le jour. Cette société avait en effet distribué pendant des années des implants défectueux ayant servi à de nombreuses augmentations mammaires. Suite à cela, la justice française a dénombré plus de 7 000 victimes déclarées de ces prothèses, dont environ un tiers d’étrangères. Or, on estime que près de 50 000 femmes au Royaume-Uni et plus de 300 000 au niveau mondial seraient porteuses d’implants mammaires de cette marque.

Ce registre devrait ainsi permettre de réguler davantage les opérations de chirurgie esthétique Outre-Manche, où un grand nombre de cliniques privées ne disposent pas aujourd’hui d’historiques des opérations ni d’informations sur le type d’implant porté par les patientes.

Chirurgie esthétique en plein boom

Cette mesure est d’autant plus importante que le nombre d’interventions de ce type au Royaume-Uni ne cesse de croître. À l’heure actuelle, près de 10 000 opérations d’augmentation mammaire ont lieu chaque année. D’après la chaîne BBC, la chirurgie esthétique a connu un véritable engouement au cours des dernières années : son chiffre d’affaires est ainsi passé de 750 millions en 2005 à 2,3 milliards de livres sterling en 2010. Et d’après les statistiques, la tendance est loin de s’inverser : il pourrait atteindre 3,6 milliards de livres en 2015.

Publié le 16/02/2015

Par le Docteur



Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires