Réduction mammaire photos avant après

Découvrez notre catalogue de photos avant et après suite à une réduction mammaire. Il s’agit d’une intervention qui permet de réduire le volume de la poitrine en retirant la peau et la glande mammaire correspondante. Cette intervention, généralement prise en charge par la sécurité sociale, s’adresse aux patientes présentant une hypertrophie mammaire.

Réduction mammaire de 300 grammes à 600 grammes (par sein)

reduction-mammaire-hypertrophie-photo-avant-apres

Cette patiente est venue en consultation pour une poitrine « trop lourde » et « qui lui faisait mal ». On voit la cassure au niveau de la peau de l’épaule provoquée par la bretelle du soutien-gorge. Après lui avoir montré des photos des cicatrices et lui avoir expliqué les risques possibles, elle s’est décidée à une réduction mammaire qui a été d’ailleurs prise en charge par la sécurité sociale car plus de 300 grammes par sein ont été retirés. En outre cette réduction mammaire a permis dans le même temps de corriger la ptose mammaire (seins qui tombent).

Photo avant et après une intervention pour une réduction mammaire de 600 grammes par sein

Patiente venue consulter pour une demande de correction de sa poitrine. La plainte était fonctionnelle avec d’importantes douleurs dorsales mais également esthétique du fait d’une ptose associée importante. L’intervention a été prise en charge par la sécurité sociale du fait du volume de réduction supérieur à 300 grammes par sein. Une intervention classique avec des cicatrices en T inversé a permis de réduire la poitrine et de la remodeler.

Réduction mammaire de  450 grammes par sein chez une patiente africaine

Cette patiente africaine était demandeuse d’une réduction de sa poitrine et surtout d’un remodelage et d’une remontée de ses seins pour lui redonner de la féminité. Elle ne souhaitait pas une petite poitrine cependant. 450 grammes de sein ont été retiré de chaque côté pour un résultat à la hauteur de ses espérances. On voit également que contrairement aux idées reçues et même sur peau noire, la cicatrisation est très discrète et non chéloîde.

Correction de ptose mammaire et réduction mammire de 450 grammes par sein

Cette patiente de 43 ans était venue consulter initialement pour une ptose mammaire. Ce n’est qu’à l’issue de la consultation qu’elle a su qu’elle présentait également une hypertrophie mammaire. Elle a donc pu bénéficier d’une prise en charge partielle par la sécurité sociale puisque le poids de réduction était de 450 grammes par sein. Les cicatrices sur cette photo sont un peu roses du fait que la photo a été prise à 6 mois de l’intervention, moment ou la cicatrice est la plus visible.

chirurgie mammaire de réduction de 400 grammes par sein avec remontée de la poitrine

Réduction mammaire de 450 grammes par sein et remontée des seins

Patiente de 55 ans se plaignant d’une poitrine lourde et fatigante surtout en fin de journée du fait des douleurs dorsales quotidiennes. On s’est mis d’accord sur une réduction mammaire qui a permis de retirer 400 grammes de glande mammaire par sein. La peau tonique associée à une belle densité glandulaire a permis l’obtention d’un très beau résultat durable dans le temps.

Réduction mammaire de 500 grammes

Cette patiente de 23 ans était très complexé par cette poitrine très volumineuse et vivait très mal le fait que les « garçons ne regardent que ma poitrine ». Une réduction mammaire de 500 grammes par sein a permis une prise en charge par la sécurité sociale. Conformément à ses souhaits, une poitrine d’un bonnet D lui a permis de se débarrasser de ses complexes et de reprendre confiance en elle.

Réduction mammaire de 600 grammes et asymétire mammaire

Voici une patiente présentant une hypertrophie mammaire importante avec une asymétrie mammaire non négligeable du fait d’un sein gauche plus gros. Une réduction mammaire de 600 grammes à droite et 700 grammes à gauche a permis de corriger , outre l’asymétrie mammaire, surtout l’hypertrophie mammaire. Voilà encore un exemple de cicatrisation (résultat à 5 mois) quasi parfaite sur peau noire et au final l’obtention d’un bonnet C qui a ravi la patiente.

Réduction mammaire de 400 grammes et douleur dorsale

Cette jeune femme de 25 ans présentait une hypertrophie mammaire modérée mais surtout une ptose mammaire impressionnante due à une peau extrêmement fine. Une réduction mammaire de 400 grammes par sein a permis de corriger cette poitrine qui rendait cette femme très complexée. On note à un an que la ptose a très légèrement récidivée, ce qui est du à cette peau d’une finesse extrême.

Réduction mammaire de 900 grammes à 1kg par sein (ou gigantomastie).

Réduction mammaire de 1 kg gigantomastie

Cette patiente antillaise est venue consulter du fait de souffrances dorsales importantes liées à une hypertrophie mammaire très importante appelée « gigantomastie ». Un kilo de glande par sein a été retiré. On peut voir sur les épaules la marque faite par le soutien-gorge. Cette hypertrophie mammaire l’empêchait de mener une vie normale et faire du sport. On est passé d’un bonnet double F à un bonnet D pour son plus grand bonheur. Les cicatrices sont ici aussi pour une peau noire remarquablement discrètes.

Réduction mammaire de 900 grammes

Hypertrophie mammaire avec une ptose associée majeure chez cette jeune femme. Le résultat photographique est pris à deux mois, moment où les cicatrices sont les plus actives, donc assez voyantes. On peut noter également la présence d’une synmastie mammaire. Ce terme scientifique veut dire que les implants se rejoignent au centre du thorax. On le voit mieux sur le cliché post-opératoire. Une réduction mammaire de 900 grammes par sein a été réalisée pour permettre l’obtention d’un bonnet C.

Evolution des cicatrices lors d’une réduction mammaire

évolution des cicatrices de réduction mammaire à deux mois, 9 mois et un an

Ces quatre photos montrent l’évolution des cicatrices d’une réduction mammaire sur un an.

  • La photo en haut et à gauche montre l’hypertrophie mammaire de moyenne importance.
  • En haut et à droite, l’aspect des cicatrices à deux mois montre des cicatrices rouges et épaisses, franchement très visibles. A ce stade , il faut rassurer les patientes car c’est tout à fait normal.
  • En bas et à droite, les cicatrices ont commencé à s’estomper mais restent de façon hétérogène encore un peu rosées.
  • Enfin, à un an, on voit que les cicatrices se sont stabilisées et étant très blanches. Elles se confondent avec la couleur de la peau pour devenir très discrètes.

Publié le 21/05/2016

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)