Augmentation mammaire

Quel est le principe d’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est une intervention extrêmement simple qui consiste à mettre en place un corps étranger, la prothèse mammaire, sous la glande mammaire pour augmenter le volume des seins. Techniquement, il existe plusieurs cicatrices possibles, toujours courtes, permettant l’introduction de la prothèse. Cette prothèse (ou implant mammaire) peut être mis en arrière de la glande mammaire sur le muscle pectoral ou en arrière de ce muscle directement contre le thorax.

Photo avant après une intervention pour une augmentation mammaire

Photo avant après une intervention d’une patiente ayant eu des implants de 350ml posés en dual plan par voie sous mammaire.

Comment se déroule une augmentation mammaire ?

Est-ce qu’une augmentation mammaire est prise en charge par la sécurité sociale ?

Il s’agit le plus souvent d’une intervention sans prise en charge par la sécurité sociale, ni votre mutuelle. Tous les frais de cette intervention d’augmentation mammaire par prothèses mammaires sont donc votre charge.

Une prise en charge est peut être possible en cas d’agénésie mammaire (absence de glande mammaire), d’asymétrie mammaire importante ou de malformation mammaire.

La demande à la sécurité sociale est faite sur un formulaire pré imprimé délivré par le chirurgien au cours de la consultation. Ce document doit être adressé à votre caisse primaire d’assurance maladie qui vous convoquera auprès d’un médecin conseil de la sécurité sociale pour statuer sur votre cas. A l’issue de cet examen, une réponse vous sera donnée par le médecin inspecteur.

taille-augmentation-mammaire-france
En France, la taille moyenne des implants lors d’une augmentation mammaire est de 350CC

Comment choisir la taille des prothèses mammaires ?

Le choix des prothèses doit se faire en accord entre la patiente et le chirurgien. Ce dernier doit conseiller au mieux la patiente sur les possibilités ainsi que l’adéquation entre sa morphologie et l’obtention d’un résultat le plus naturel possible. En pratique, lors de la consultation, le chirurgien dispose de prothèses mammaires d’essai que la patiente place dans un soutien gorge spécialement choisi à cet effet.

Cela va permettre à la patiente d’apprécier les différents volumes en accord avec sa silhouette. Ainsi et seulement de cette façon, la patiente n’est jamais déçue du volume obtenu après l’intervention.

Est-ce qu’une augmentation mammaire est une intervention douloureuse ?

Lorsque les prothèses mammaires sont placées derrière le muscle pectoral, l’élongation et la pression de ce muscle sont à l’origine de douleurs au niveau du thorax. Cette douleur est bien calmée si les antalgiques sont pris de façon efficace. Les comprimés anti douleur sont pris deux par deux, de façon systématique et régulière le matin, le midi et le soir. Il ne faut pas attendre de souffrir pour prendre ses comprimés. Après 2 3 jours, cette douleur fait place une tension interdisant certains gestes de la vie courante, savoir faire un créneau en voiture, porter des charges en sortant d’un supermarché, tout mouvement mettant en tension les pectoraux. Après 8 jours, tous ces gestes sont raisonnablement possibles.

Est-il possible d’éviter une anesthésie générale ?

De nombreuses patientes craignent l’anesthésie générale. Il est aujourd’hui possible de l’éviter. Depuis plusieurs années, l’anesthésie locale permet également d’envisager l’intervention en toute sécurité et avec très grande efficacité. Vous n’avez alors aucun des problèmes liés au réveil et il est alors même possible d’envisager une sortie de la clinique le soir même.

Faut-il choisir des prothèses mammaires en silicone ou sérum physiologique ?

Une des nouveautés en chirurgie esthétique est l’autorisation ministérielle des prothèses mammaires en gel de silicone depuis le début de l’année 2001. A ce jour, aucune étude scientifique sérieuse n’a pu mettre en évidence une responsabilité quelconque du silicone dans la survenue de cancer du sein ou de maladie auto-immune. Le grand avantage des prothèses mammaires en gel de silicone est une sensation beaucoup plus naturelle des seins au toucher. En contrepartie, elles nécessitent un suivi clinique et radiologique rigoureux dans la mesure où une fuite de silicone n’est décelable que par ces examens radiographiques. A ce jour, 99% des implants mammaires posés sont en gel de silicone.

Augmentation mammaire par implants mammaires de 325cc profil modéré en passant sous les bras et derrière le muscleAugmentation mammaire par implants mammaires de 325cc

Où se situent les cicatrices lors d’une augmentation mammaire ?

La voie sous aréolaire : Il s’agit d’une courte cicatrice la lisière de l’aréole sur l’hémicirconférence inférieure . Son intérêt essentiel réside dans la grande précision de mise en place des implants. Son inconvénient principal est la présence d’une cicatrice sur le sein, tout en sachant que cette cicatrice est extrêmement peu visible.

La voie axillaire : Il s’agit d’une courte cicatrice de 5 cm placée dans le pli de l’aisselle. Son avantage est de laisser le sein indemne de toute cicatrice. On peut lui reprocher la présence d’une cicatrice visible lorsque la patiente a les bras découverts ou en bikini sur la plage.

La voie sous mammaire : située au niveau du sillon sous mammaire. C’est une voie surtout intéressante lorsque les seins sont légèrement tombants car la cicatrice est alors particulièrement dissimulée.

Quels sont les risques opératoires liés à une augmentation mammaire ?

Il en existe deux essentiellement :

  • L’infection : Le risque est très faible, évalué moins d’1% des cas. Néanmoins, cette complication est ennuyeuse dans la mesure où elle impose un retrait de la prothèse pour une durée de 6 mois au minimum. La mise en place d’une nouvelle prothèse mammaire doit se faire sur une zone cicatrisée et parfaitement aseptisée.
  • L’hématome : Le risque est également très faible (moins de 5%) quelle que soit la voie d’abord. Cette complication peut nécessiter (mais pas toujours) une reprise chirurgicale qui ne remet pas en question la prothèse mammaire mise en place.

Quand peut-on reprendre une activité normale après une augmentation mammaire ?

Quand les prothèses sont placées derrière le muscle, beaucoup de gestes de la vie courante sont difficiles pendant 8 jours. Après 8 jours, la reprise d’une activité quasi normale est parfaitement envisageable. Le sport ne doit pas être repris avant un mois. Quand les implants sont placés devant le muscle, la reprise des activités peut être raisonnablement envisagée après 4 jours.

Combien de temps après une augmentation mammaire, la poitrine prend t-elle sa forme définitive ?

Immédiatement après l’intervention, les seins sont gonflés, fermes, douloureux au toucher et très peu mobiles. Leur aspect manque donc de naturel. Après un mois, ils s’assouplissent très nettement, deviennent plus mobiles et commencent dégonfler. Ce n’est qu’après 6 mois un an que les seins vont acquérir leur aspect définitif, parfaitement souples, mobiles et naturels. Il faut savoir alors que leur volume va perdre environ 15 à 20 % par rapport la période immédiate post opératoire. Cette phase correspond en général au moment où la nouvelle poitrine est alors définitivement intégrée au nouveau schéma corporel.

Quelle est la durée de l’intervention lors d’une augmentation mammaire ?

Cette intervention dure de 1 heure trente à 2 heures en général.

Existe-t-il un risque de rupture des prothèses mammaires et comment y remédier ?

Une prothèse mammaire peut se fissurer en raison d’une usure de la paroi. La conséquence en est un affaissement du sein concerné en quelques heures en cas de sérum physiologique. Cette complication est embarrassante mais non grave car le sérum physiologique n’a aucune toxicité pour les tissus. Elle nécessite cependant un changement de la prothèse concernée.

En ce qui concerne le gel de silicone, une fissure de la prothèse est plus gênante dans la mesure où la patiente ne se rend compte de rien car le gel de silicone n’est pas absorbé par l’organisme. D’ou l’intérêt d’un dépistage précoce des fuites par un suivi clinique et radiologique rigoureux.

Ce risque est difficile évaluer car il dépend du type de prothèse (risque plus important avec les prothèses en sérum physiologique), et de la difficulté d’obtenir des statistiques scientifiques fiables. Néanmoins, il est estimé environ 10% par an après la troisième année pour les prothèses en sérum physiologique. Il est moindre pour les prothèses en gel de silicone (2% par an après la troisième année).

augmentation-mammaire-implants-300-cc Augmentation mammaire avec implants mammaires de 300 CC

Est-ce que la sensation au toucher est la même qu’un sein normal ?

La consistance du sein opéré est légèrement plus ferme qu’un sein normal en ce qui concerne le gel de silicone. Mais dans des proportions restant très naturelles. Par contre, le sérum physiologique donne un toucher bien plus souple que la consistance normale de la glande mammaire avec une désagréable sensation de « flic-floc » la partie inférieure du sein.

La prothèse mammaire se sent moins dans sa partie supérieure, c’est-à-dire au dessus du mamelon, lorsqu’elle est placée derrière le muscle puisqu’il la recouvre. Raison pour laquelle la préférence de cette voie doit d’abord être observée chaque fois que cela est possible.

La sensibilité du sein et la maternité peuvent-elles être affectées par une augmentation mammaire ?

Que ce soit par voie axillaire ou sous aréolaire, la sensibilité et les possibilités d’allaitement restent intacts. L’aréole et le système anatomique d’allaitement n’étant pas intéressé par la dissection chirurgicale.

La grossesse et l’allaitement ne sont pas affectés par l’intervention par une augmentation mammaire. La grossesse ne pose aucun problème chez une patiente qui a des prothèses mammaires. Quant à l’allaitement on sait qu’au cours de l’intervention on ne sectionne pas les les canaux de lactation qui amènent le lait au mamelon.

Existe t-il un risque quand on prend l’avion avec des prothèses mammaires ?

Strictement aucun risque. La pressurisation liée l’altitude ne représente aucun danger pour les prothèses mammaires. Une légende de plus non fondée…

Existe t-il un lien entre la pose d’une prothèse mammaire et le cancer ?

On sait aujourd’hui que le risque de cancer n’est pas augmenté par la présence des prothèses mammaires. Ceci est validé de manière scientifique par de nombreuses études qui ont été réalisées.

On sait même que les patientes qui ont des implants mammaires ont un dépistage du cancer du sein qui est plus régulier et donc, si elles font autant de cancer, ces cancers sont souvent moins graves.

On peut donc être totalement rassuré sur l’absence de liens entre cancer et prothèses mammaires.

augmentation-mammaire-325cc-ptose-mammaire Augmentation mammaire avec implants mammaires de 325 CC sur une ptôse mammaire.

Est-ce qu’une augmentation mammaire peut corriger une ptôse mammaire ?

Les prothèses mammaires ne font « que remplir » le sein. Poser des implants sur des seins tombants ne corrige en rien la ptôse mammaire, mais le sein sera rempli, donnant l’illusion que la ptôse est moins importante. Il s’agit donc d’un effet « lifting » du sein. Les aréoles ne seront pas remontées mais c’est mettre en balance avec la chirurgie de la ptose mammaire (avec ou sans implants) qui donne des cicatrices autour des aréoles et au minimum verticale.

Y a-t-il une limite d’âge pour les implants mammaires ?

Ce n’est pas l’âge légal qui compte pour la possibilité de cette chirurgie des seins mais l’état de santé ainsi que la morphologie de la poitrine. La consultation préopératoire permettra de vous répondre quant à la faisabilité de cette chirurgie mammaire. Dans tous les cas, le risque de complications n’est pas plus grand et l’intervention n’est pas plus complexe avec l’âge.

Dans mon expérience personnelle, ma doyenne en matière d’implants mammaires a 63 ans. J’espère que ce témoignage vous convaincra du bienfondé de mes propos. Il s’agit d’une patiente de 63 ans demandeuse d’implants mammaires pour accroître sa féminité après avoir eu à résoudre de gros problèmes personnels.

Pose d'implants mammaires et âge

Doit-on faire une mammographie avant une augmentation mammaire ?

C’est fortement conseillé, en particulier après l’âge de 30 ans. Cela a deux intérêts :

  • Dépistage d’une lésion dans le sein type kyste ou adénofibrome que le chirurgien pourrait profiter de retirer lors de l’intervention d’augmentation mammaire
  • Avoir des premières radiographies de référence qui pourront servir de comparaison lors de mammographies ultérieures

Une augmentation mammaire peut-elle corriger les seins tubéreux ?

Augmentation mammaire en dual planRésultat d’une augmentation mammaire sur sein tubéreux. Les prothèses mammaires utilisées sont rondes, de 335 ml et à profil haut en gel de silicone cohésif de dernière génération.

Le sein tubéreux est une malformation mammaire qui se caractérise par une absence de développement de la partie inférieure du sein (situé entre le mamelon et le sillon sous mammaire). Le mamelon est également protrus (poussé vers l’avant) ayant l’aspect d’une petite trompe. Ces seins sont donc sous-développés et nécessitent la mise en place de prothèses mammaires.

La technique dite du Dual-plan permet de mettre l’implant mammaire derrière le muscle dans la partie haute et devant le muscle dans la partie basse. Cette notion est très importante car elle permet un excellent développement de la partie basse du sein. Ce qui est très intéressant dans le cas particulier du sein tubéreux.

Quelles sont les alternatives à une augmentation mammaire par prothèses mammaires ?

La seule alternative à l’augmentation mammaire reste le lipofilling qui consiste à transférer de la graisse soit du ventre, soit des cuisses ou soit des hanches. Le lipofilling à des indications strictes et doit être réalisé chez une femme de moins de 35 ans qui doit se soumettre après à un dépistage tout à fait régulier du cancer du sein pour la simple et bonne raison que l’on ne sait pas encore ce que va devenir la graisse en matière de dépistage ultérieur de cancer du sein.

Combien coûte une augmentation mammaire ?

Une augmentation mammaire coûte 3 500 euros pour des implants en gel de silicone cohésifs. Ce tarif inclus les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, les frais de bloc opératoire et d’hospitalisation, les implants mammaires et le suivi pendant un an.

Vidéo des principales questions et réponses sur l’augmentation mammaire

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

48 réponses à Augmentation mammaire

  1. PEREIRA
    18 février 2016

    Bonsoir Docteur Ktorza, est-il possible d’effectuer une augmentation mammaire sur des seins »vidés » suite a une importante perte de poids?
    J’ai perdu 45 kilos..je suis donc passée de 105 E à 90 C!!! A savoir que ce n’est que la peau qui rempli ce
    bonnet C !!!
    Merci d’avance

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      20 février 2016

      Bonjour Madame,
      Il est possible en effet de réaliser une augmentation mammaire sur des seins vidés suite à une perte de poids. Il faut simplement savoir que cette intervention ne sera pas prise en charge par la sécurité sociale et que parfois un geste de correction de la ptose mammaire peut être nécessaire si les seins sont tombants.

      Cordialement.

  2. Angélique Laroque
    20 février 2016

    Bonjour,
    J ai 31 ans et 2 enfants. Pendant et avant mes grossesse très belle poitrine.Or après mon 2ème enfant j ai deçelé des grosseurs aux 2 seins : des adénofibromes bénins. Ils sont assez gros dont un situé devant au niveau du décolleté et en plus de cela je perds des tailles de mois en mois .Je souffre trop et n ose pas me montrer.je voulais savoir si la pose de prothèses mammaires était possible???et si il y avait une prise en charge par la secu ou mutuelle.
    merci

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      21 février 2016

      Bonjour
      Votre question est très intéressante. La présence d’adénofibromes n’est pas une contre indication à l’augmentation mammaire. Il est même possible de les retirer lors de la mise en place des prothèses.
      Le retrait des adénofibromes est pris en charge par la sécurité sociale mais l’augmentation mammaire ne l’est pas par contre. Même si l’intervention est simultanée, les deux gestes seront facturés séparément : Le retrait du ou des adénofibromes seront facturés à la sécurité sociale, l’augmentation mammaire à la patiente.

  3. régnier
    23 février 2016

    Bonsoir,

    Le risque d’hémorragie en post opératoire intervient dans quel délai svp?

    Merci

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      12 mars 2016

      Bonjour

      Le risque d’hémorragie post opératoire d’une augmentation mammaire est très exceptionnel d’abord. Et quand il intervient c’est dans un délai de 24 à 48 heures dans l’immense majorité des cas. Mais cela peut aller jusqu’à 14 jours après l’intervention dans de très rares cas. Ce qui explique qu’il faut rester tranquille pendant deux semaines et éviter tout effort violent, le sport et également la consommation d’alcool.

  4. sonia A.
    25 février 2016

    bonjour docteur, je suis une jeune maman, ma fille a 18 mois et j’ai quelques séquelles de ma grossesses… comme chaque femme :). mais je complexe maintenant sur l’état de ma poitrine à cause de mon jeune âge et de son état désastreusement avancé… je ne souhaiterais pas forcément augmenter le bonnet car je fais déjà un bonnet D pour une petit 85cm de tour de poitrine. cependant j’aimerais beaucoup retrouver une poitrine rebondie et moins tombante. quelles solutions s’offrent à moi ? merci d’avance.

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      12 mars 2016

      Bonjour,
      La ptose mammaire est due à un excédent de peau au niveau des seins. Pour remonter votre poitrine, il sera donc souhaitable de retirer la peau excédentaire. Les cicatrices nécessaires seront au minimum autour de l’aréole , et au maximum verticales et horizontales pour former la cicatrice classique en T inversé. Cela permet alors de remonter la poitrine, de concentrer la glande mammaire pour donner une plus jolie forme et un sein plus ferme.

  5. Manon
    26 février 2016

    Bonjour,
    Alors moi j ai du colostrum dans les deux seins depuis plus de un an.. Et des kystes bénin dans le sein droit suite à mes canaux qui son boucher car le colostrum ne s écoule pas..
    Es ce que une augmentation mammaire est quand même possible?
    Merci pour votre réponse

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      12 mars 2016

      Bonjour
      Est ce que vous avez vu avec votre gynécologue pour essayer d’arrêter la sécrétion lactée de votre glande mammaire. Il existe des médicaments pour cela. Ensuite en ce qui concerne une augmentation mammaire, elle restera possible en évitant de passer par voie aréolaire. La voie d’abord idéale dans votre cas reste la voie sous mammaire.Dans ce cas, on passe sous la glande et cela ne pose aucun problème.

  6. gabriela
    16 mars 2016

    Bonjour,
    je suis intéressé a faire une augmentation mammaire par auréole derrière le muscle. Je voudrais savoir le coût total de l’opération et si c’est possible aussi, de me dire dans combien de temps l’opération se réalise, plus le délais d’hospitalisation. Merci
    Cordialement

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      20 mars 2016

      Bonjour,
      Le tarif d’une augmentation mammaire par implants en gel de silicone est de 3650 euros HT, soit 4380 euros TTC. Ce tarif comprend toutes les prestations nécessaires à l’intervention et aux suites opératoires (frais de clinique, bloc opératoire, honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, implants mammaires et tout le suivi post opératoire pendant un an).
      Un délai d’une à deux semaines est en général nécessaire pour un rendez vous de consultation. De là, deux à quatre semaines sont habituellement requis pour obtenir une date opératoire.

  7. Virginie.mianowski
    19 mars 2016

    Bonjour docteur
    Est-ce qu une augmentation mammaires est prise en charge après 3 grossesses dont une gémellaire ??
    J’ai jamais eu une grosse poitrine petit 85b et maintenant j’ai plus rien, je me sentais pas très femme avant, aujourd’hui je cache un maximum tellement je suis complexé j’ai 38 ans
    Merci de votre réponse
    A bientôt

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      20 mars 2016

      Bonjour,
      Contrairement aux idées reçues, le nombre ou le type de grossesse n’a jamais été un critère de prise en charge d’une intervention de chirurgie plastique par la sécurité sociale. C’est l’aspect de la poitrine qui va jouer un rôle par contre. La sécurité sociale parle d’hypotrophie mammaire avec une taille de poitrine inférieure à un bonnet A.
      Pour vous renseigner au mieux , j’aurais besoin de vous examiner pour vous donner mon avis sur une prise en charge potentielle de la sécurité sociale.

  8. Celyne
    22 mars 2016

    Bonjour,

    J’ai 24ans et je n’ai jamais eu de poitrine… Même pas un 85A ! Aujourd’hui et dans ma vie de tout les jours je me sent ultra complexé… Il es vrai que c’est un symbole féminin important mais voilà cela me pose problème dans ma vie professionnel et personnelle. Du point de vue travail on me laisse moins de responsabilité car les hommes ou les femmes cadres me voient comme une enfant a cause de mon physique et pourtant dieu sais que je fais mes preuves… Et dans ma vie perso je me sent mal a l’aise dans les lieux public ou avec mon chéri qui malgré tout essaye de me rassuré au mieux… Je voulais donc savoir qu’elle serait la solution a mes problèmes ? Sachant que je n’ai jamais osé consulté ni fais de démarches.

    Merci par avance, bonne journée.

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      29 mars 2016

      Une prise en charge est peut être possible en cas d’agénésie mammaire (absence de glande mammaire) avec taille de bonnet inférieure à A ( ce qui semble être votre cas), d’asymétrie mammaire importante ou de malformation mammaire (seins tubéreux par exemple)
      La demande à la sécurité sociale est faite sur un formulaire pré imprimé délivré par le chirurgien au cours de la consultation. Ce document doit être adressé à votre caisse primaire d’assurance maladie qui vous convoquera auprès d’un médecin conseil de la sécurité sociale pour statuer sur votre cas. A l’issue de cet examen, une réponse vous sera donnée par le médecin inspecteur.

  9. Mimey
    23 mars 2016

    Bonjour,
    Après avoir eu 4enfants je suis passée d’une taille de poitrine de 95C à une taille de 85A ce qui est très complexant car de plus ma poitrine tombe…existe t il une prise en charge pour mon cas?cordialement

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      29 mars 2016

      Bonjour,
      La sécurité sociale ne prend jamais en charge une intervention qui consiste à remonter la poitrine (cure de ptose mammaire). Elle peut par contre prendre en charge les seins insuffisamment développés avec une taille de bonnet inférieure à A.

  10. Elodie
    24 mars 2016

    Bonjour
    J’aurais juste aimé connaître les marque d’implants que vous utilisiez ?
    Merci d’avance

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      29 mars 2016

      Bonjour

      J’utilise actuellement les implants mammaires de la marque Eurosilicone et Allergan.

  11. TERRISSE
    25 mars 2016

    Bonjour Docteur,

    J’ai 44 ans, je souhaiterais effectuer une augmentation mammaire par pose de prothéses ainsi qu’un lifting du ventre.
    Je ne supporte même pas l’idée d’une anesthésie générale !
    Est-ce possible de faire pratiquer ces 2 interventions sous anesthésie locale et si oui dans quelles conditions cela se pratique t-il ?
    J’ai subi une rhinoplastie il y a près de 20 ans , 3 interventions dont la première sous AG puis 2 corrections de la pointe sous AL et cela m’a très bien convenu car rassurant du fait de ne pas être plongée dans le » coma »!
    Je vous remercie pour vos précieuses informations.
    Cordialement

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      29 mars 2016

      Bonjour,
      Il est possible de réaliser ces deux interventions dans le même temps opératoire. Par contre l’anesthésie locale est tout à fait inadaptée car la zone de ces deux interventions est bien trop étendue en surface. Ce ne serait pas supportable. Une retouche de pointe du nez sous locale est envisageable sans problème mais pas une plastie abdominale associée à une augmentation mammaire.

  12. Emilie
    30 mars 2016

    Bonjour,

    J.aimerais l’avis d’un professionel s’il vous plait
    Je pèse 59kg et mesure 1m63 je n’ai pratiquement pas de poitrine, soit un 90b pas rempli du tout.

    Que me conseillez vous comme taille de prothèses placés devant le muscle (retro glandulaire) ?
    Car j’aimerais un resultat naturel mais une belle poitrine.

    Merci

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      7 avril 2016

      Bonjour,
      La position en arrière du muscle est toujours préférable pour le long terme car les implants au fil du temps amenuisent l’épaisseur de la glande avec le risque de voir apparaître des vagues au fil du temps.
      Pour ma part, je détermine le volume souhaité en consultation par des implants externes que vous mettrez dans un soutien gorge spécialement conçu à cet effet. Vous pourrez ainsi choisir de façon très précise le volume que vous souhaitez avec mon assistance. Il n’y a donc aucun risque que vous soyez déçue sur le volume désiré. Venez donc en consultation avec un haut en stretch de couleur claire qui vous donnera également une très bonne idée du volume.
      Pour le naturel du résultat, il est lié avant tout au volume choisi qui ne doit pas être trop important. Plus l’implant est volumineux, moins le résultat est naturel

  13. Meghane
    13 avril 2016

    Bonjour

    Je vais avoir 17 ans, est ce que c’est possible de se faire opérer? Sachant que j’ai un complexe, j’ai un sein plus gros que lautre, et je le vie mal..

    Et est ce que c’est possible de payer en plusieurs fois la somme de 3 500€

    Merci

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      28 avril 2016

      Bonjour Meghane,
      Il est en effet possible de se faire opérer à 17 ans avec une autorisation parentale car vous êtes mineure.
      Dans les cas d’asymétrie mammaire importante, il existe une possibilité de prise en charge par la sécurité sociale.

  14. Inès
    19 avril 2016

    Bonjour docteur,

    est-il possible de faire une augmentation mammaire sous anesthésie locale ? derrière le muscle ?
    et est-il possible de faire une correction de ptose de la même manière ?

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      28 avril 2016

      Bonjour Inès,
      Tout reste possible en matière d’anesthésie locale. C’est une question de motivation et de confort pour la patiente. C’est la même chose pour la ptose mammaire.

  15. Vigier Anaïs
    19 avril 2016

    Bonjour docteur,

    J’ai 29 ans et deux enfants de 7 ans et 7 mois. Actuellement j’ai retrouvée mon poids de forme mais je ne supporte plus ma poitrine, je ne rempli pas mes soutien gorge (déja trés rembourré) bonnet A. C’est devenu une obsession dans la vie de tout les jours, je refuse de me déshabiller devant mon mari et qu’il me touche encore moins!!!!
    Mon tour de poitrine est 80cm et dessus ma poitrine 84cm.
    Pensez vous qu’une prise en charge serait envisageable?
    Et combien coûte cet intervention?
    Par avance merci,
    Cordialement,
    Anaïs

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      28 avril 2016

      Bonjour Anaïs,
      La sécurité sociale parle d’une poitrine dont le bonnet est inférieur à A . Une demande d’entente préalable est réalisée en consultation que vous adresserez à votre CPAM. Ils vous convoqueront dans les 15 jours et le médecin conseil tranchera sur la prise en charge.
      Sans prise en charge, le prix de l’intervention est de 4300 euros TTC.

  16. Amy
    8 mai 2016

    Bonjour docteur,

    J’ai actuellement 19ans, et je fais du 80A (très complexant pour ma part)
    Je compte effectuer une augmentation mammaire l’année prochaine après mure réflexion (même si je suis tout de même effrayée par les conséquences possibles)

    La sécurité sociale pourrait-elle prendre en charge mon cas ?
    Si je compte faire une augmentation mammaire seule, quel serait le prix (TTC) ? Et si je veux l’associer avec une Ptôse Mammaire, quel sera le montant (TTC) ?

    Je vous remercie d’avance
    Amy

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      10 mai 2016

      Bonjour,
      Une prise en charge peut être envisagée en cas d’hypoplasie mammaire avec taille de soutien gorge inférieure à un bonnet A. Cela passe par la rédaction en consultation d’une demande d’entente préalable qui sera soumise au médecin conseil de la sécurité sociale.
      Le prix d’une augmentation mammaire non prise en charge est de 4400 euros TTC. Il faut compter environ 5500 euros TTC pour une ptose mammaire associée.

  17. jasmine
    8 mai 2016

    Bonjour Docteur,
    J’ai 38 ans et je fais un tour de poitrine de 105D. Ils m’handicapent au quotidien depuis qu’ils commencent à tomber. J’ai des douleurs dorsales et mon médecin traitant m’a fait un courrier mais je n’ose pas sauter le pas.
    Je ne me vois pas avec une petite poitrine non plus étant donné que je pèse 77kg pour 1m65. J’ai pas mal de ventre. Je ne sais pas si cela peut être pris en charge. Je n’ai pas non plus idée de la taille qui me conviendrait le mieux sans qu’il y ait une grosse différence.
    Merci par avance de vos conseils.

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      10 mai 2016

      Bonjour,

      Une prise en charge est effective pour une réduction mammaire d’au moins 300 grammes. Ce qui vous fait perdre environ deux bonnets. Raison pour laquelle, je ne pense pas qu’une prise en charge soit envisageable dans votre cas.
      Après , je pense qu’il serait utile de venir consulter pour avoir une idée plus précise et pouvoir vous donner une réponse fiable.

  18. Gaelle
    14 mai 2016

    Bonjour j’ai 26 ans et je fais un petit 80A ce qui me complexe pas mal dans ma vie de tous les jours, j’aurai aimé savoir si une pause d’implants pour gagner quelque taille pourrait être pris en charge par la sécu ?! Merci d’avance de votre réponse.

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      17 mai 2016

      La sécurité sociale parle d’hypoplasie mammaire, soit une insuffisance de développement de la glande mammaire avec une taille de bonnet inférieure à A. DCe qui semble être votre cas. Mais dans tous les cas de figure, vous serez examinée par un médecin conseil de la sécurité sociale après votre consultation initiale et c’est lui qui tranchera sur la prise en charge.

  19. val
    15 mai 2016

    Bonjour, est il possible de voir avec la securité sociale pour une prise en charge apres l’augmentation mammaire ou il est trop tard?

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      17 mai 2016

      Une fois l’intervention effectuée, il est trop tard pour envisager une prise en charge. Vous pouvez toujours essayer mais cela me paraît fortement voué à l’échec.

  20. melanie
    16 mai 2016

    Bonjour docteur, combien de temps faut il attendre si je souhaite par exemple avoir l envie de faire intervention mammaire aujourd’hui?
    Combien de rendez vous dois je avoir avant l intervention?
    Delai d attente ?
    Faites vous des paiements echelonnes?
    Cordialement.

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      17 mai 2016

      Bonjour,
      Un délai d’au moins 15 jours est obligatoire entre la première consultation et l’intervention. Et, pour une augmentation mammaire mes délais habituels varient entre deux et quatre semaines au minimum.
      Un seul rendez vous est obligatoire avant l’intervention. Le deuxième est facultatif mais conseillé.
      Il n’existe malheureusement aucun organisme financier qui accepte de prendre en charge la chirurgie esthétique. Vous pouvez par contre régler en plusieurs fois, comme le font de nombreuses patientes à moi, mais vous ne serez opérée qu’une fois tous les versements effectués.

  21. Fatiha
    17 mai 2016

    Bonjour docteur,
    Une fois les implants posés faut il de nouveau les retirer pour des nouveaux au bout de 10ans ? Ou reste-ils posés indéfiniment s’il ya aucun problème rencontré ? Si oui est ce que le tarif est de nouveau le même qu’à la première intervention ? Merci

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      26 mai 2016

      Bonjour,
      Si les implants sont intacts après 10 ans, il n’y a aucune raison de les remplacer. Une surveillance annuelle sera en revanche nécessaire de façon impérative de façon à ne pas passer à coté d’une rupture méconnue.
      En cas de changement nécessaire après 10 ans, il faudra en effet régler une nouvelle intervention au même prix.

  22. Evelyne
    25 mai 2016

    Bonjour docteur,

    Merci pour ces informations très utiles.
    J’ai un bébé de 9 mois (8kg) et des tétons dits ombiliqués. J’envisage une pose derrière le muscle pectoral. J’ai plusieurs questions :
    – Puis-je porter mon bébé 24h après l’opération ou cela risque t-il de déplacer la prothèse ?
    – Peut-on travailler (travail de bureau) 48h après l’opération ?
    – La pose d’implant par voie aréolaire permet-elle de corriger les tétons ombiliqués ?
    – J’ai allaité 3 jours il y a 9 mois, le risque infectieux lié au colostrum/lait est il toujours présent ?

    Merci pour ces conseils précieux;

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      26 mai 2016

      Je vais répondre à vos questions:
      Il faut éviter de porter le bébé les trois jours suivant l’intervention et vous faire aider par votre entourage. Après , vous pouvez le faire mais toujours avec beaucoup de précautions.
      Vous pourrez travailler au mieux le quatrième jour après l’intervention. Les trois jours qui suivent l’intervention sont les plus difficiles. APrès, cela va beaucoup mieux.
      Le risque infectieux dans ce cas est surtout présent en cas de voie d’abord périaréolaire. Je conseille donc plutôt de passer par la voie sous mammaire.

  23. Marine
    31 mai 2016

    Bonjour

    Jai 20 ans et j’ai accouchée il y a 4 mois auparavant je fesais un 90b bien rempli voir 90c et jai toujours eu un sein plus gros que l’autre et maintenant au jour d’aujourd’hui le 90b est trop grand mes seins tombe et jai toujours cette différence de taille . je ne me supporte plus. Que puis-je faire? Une augmentation ?
    Merci d’avance

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      9 juin 2016

      Bonjour

      Il est possible dans votre cas de réaliser une augmentation mammaire avec des implants de taille différentes pour vous apporter du volume d’une part et d’autre part, corriger cette asymétrie persistante après votre grossesse. Pour la ptose mammaire (le fait que vos seins tombent), un geste de redrapage consistant à retirer la peau excédentaire sera peut être nécessaire. Cela va dépendre du degré de ptose mammaire.

  24. Priscillia
    20 juin 2016

    Bonjour Docteur,

    J’ai accouché en octobre dernier et j’ai toujours été très complexé par ma petite poitrine… je ne connais meme pas la taille de mon bonnet car j’achète toujours trop grand pour « rembourrer un peu ». J’ai allaité 3 semaines et ma poitrine était jolie… mais depuis c’est l’horreur… j’ai l’impression qu’il n’y a que la peau et malgré leur petitesse ils tombent… croyez vous qu’une prise en charge par la SS serait possible? est-il vrai qu’il faut attendre au moins 1 an apres l’accouchement pour faire une opération? de plus je souhaiterai avoir d’autres enfants mais pas dans l’immédiat, est-ce possible d’être opérée? je ne me supporte plus et rien que le reflet de cette espèce de poitrine me fait pleurer… à 30 ans c’est grave::!!!
    merci pour votre retour,
    Dans l’attente de vous lire

    • Docteur Thierry KtorzaDocteur Thierry Ktorza
      21 juin 2016

      Il est impossible de vous répondre sans vous avoir examinée. En principe non, car si les seins tombent , il n’y a jamais de prise en charge de la sécurité sociale. Tout va dépendre de la taille de votre poitrine. Si elle est réellement inexistante, on put faire une demande d’entente préalable auprès de la sécurité sociale.
      Vous pouvez vous faire opérer si il n’y a pas de grossesse prévue pour le moment. Tout en sachant que toute variation de poids future pourrait avoir un retentissement sur votre poitrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publié le 07/04/2016

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)