Reconstruction du lambeau de grand dorsal

Photo avant et après une reconstruction du Lambeau grand dorsal

Reconstruction du sein par lambeau de muscle grand dorsal et prothèse en 2 temps. Le 2ème temps est la reconstruction de l’aréole et la symetrisation du sein controlatéral. Cette intervention a permis de retrouver toute la féminité que les conséquences de la maladie avait retiré à cette femme.

Quel est le principe de l’intervention du lambeau de grand dorsal ?

Tout d’abord qu’est ce qu’un lambeau ? Il s’agit d’un tissu prélevé sur une partie du corps et amené sur une autre (en l’occurrence le sein reconstruire ). Cette intervention consiste à reconstruire le sein en s’aidant du muscle et de la peau prélevé sur une partie du dos. Des tissus supplémentaires en provenance du dos sont donc « apportés » en plus de la peau restante sur le thorax ( ce qui différencie cette intervention de la reconstruction par prothèse seule). Très souvent cet apport de tissus est insuffisant pour donner le volume nécessaire au sein et une prothèse est alors nécessaire en supplément. Dans certains cas, lorsque le dos est gras, il n’est pas nécessaire de rajouter une prothèse. On parle alors de reconstruction par grand dorsal « autologue ».

Quels sont ses avantages ?

L’apport de peau (avec ou sans prothèse) est alors suffisant pour reconstruire un sein qui aura une forme naturelle avec un galbe et une ptose qui seront tout à fait satisfaisants. Cette intervention a de plus l’avantage d’avoir un taux de réussite de 99%.

Quels sont les inconvénients ?

L’inconvénient majeur est la présence d’une cicatrice supplémentaire sur le dos dû à la prise du lambeau.

Est-il toujours nécessaire d’associer une prothèse à un lambeau de grand dorsal ?

Dans 80% des cas, une prothèse est nécessaire car la peau et le muscle sont insuffisants pour apporter le volume nécessaire à la reconstruction du sein. Dans certains cas, lorsque le dos est « gras », il peut être possible d’éviter la mise en place d’une prothèse.

Quels sont les risques de cette intervention ?

  • Comme toute intervention chirurgicale, le risque d’hémorragie et d’infection. L’hémorragie peut nécessiter une reprise chirurgicale au bloc opératoire dans la nuit ou le lendemain de l’intervention. L’infection peut nécessiter le retrait de la prothèse et une remise en place quelques mois plus tard. Ces complications sont très rares puisqu’elles ne surviennent que dans moins de 1% des cas.
  • L’autre grand risque de l’intervention est la « nécrose » du lambeau du à un problème de vascularisation. Le lambeau peut alors ne pas survivre . Cette complication est rarissime dans la mesure ou ce lambeau est le lambeau le plus fiable de la chirurgie plastique.

L’intervention est douloureuse ?

Cette intervention est douloureuse par la traction sur le dos dû à la prise du lambeau. Les antalgiques sont cependant très efficaces et cette douleur doit être parfaitement contrôlée.

Quelle est la durée de l’intervention ?

La durée de l’intervention est de 3 à 4 heures selon les cas.

Combien de temps dure l’hospitalisation pour une intervention du lambeau de grand dorsal ?

La durée d’hospitalisation est de 10 à 15 jours. Des séances de rééducation et de massage par kinésithérapeute sont nécessaires pour retrouver plus rapidement sa mobilité de l’épaule et de la peau du dos.

Quand peut on reprendre son activité professionnelle?

Un mois environ après l’intervention chirurgicale.

Une symétrisation est elle nécessaire sur l’autre sein pour le lambeau de grand dorsal ?

Pas toujours mais très souvent . C’est en fait fonction de la morphologie de l’autre sein. Du fait de la longueur de l’intervention, la symétrisation, si elle est nécessaire, est le plus souvent réalisée dans un deuxième temps opératoire.

Quel est le principe de la reconstruction de l’aréole du lambeau de grand dorsal ?

La reconstruction aréolaire demande soin et minutie. Elle n’est donc jamais réalisée lors du premier temps de confection du lambeau. Le mamelon (ou « téton ») est reconstruit en utilisant la peau locale si elle est disponible en quantité suffisante. Sinon, la moitié du mamelon opposé est utilisé en greffe. L’aréole est reconstruite par tatouage ou greffe de peau foncée prélevée à la racine de la cuisse.

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

Publié le 28/02/2013

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)