Comment traiter un lipoedème ?

Par Dr Thierry Ktorza / Modifié le 20 janvier 2022

Comment traiter un lipoedème ?
Lipoedème, une augmentation anormale de tissus graisseux strictement localisée au niveau des membres.

Le lipoedème ne résulte pas d’un déséquilibre alimentaire. Il s’agit d’un trouble de la répartition des graisses. Le développement anormal des tissus graisseux se localise le plus souvent sur les parties inférieures du corps, notamment les jambes, les cuisses et les hanches mais peut toucher également les bras.

Comment reconnaître un lipoedème ?

En raison de la ressemblance de ses symptômes avec d’autres pathologies, le lipoedème est parfois tardivement diagnostiqué. Il peut par exemple être confondu avec un lymphœdème. En apparence, le lymphœdème provoque également un gonflement des jambes, mais cette fois asymétrique. Ce n’est pas un amas graisseux, mais un amas de lymphe et contrairement au lipoedème, le lymphœdème n’est pas douloureux à la pression.

Les causes du lipoedème sont génétiques et touchent dans l’immense majorité les femmes. Les symptômes surviennent à la suite de troubles hormonaux. L’extrême sensibilité au toucher avec apparition fréquente d’hématomes (lors de chocs mineurs), la disproportion des parties touchées avec le reste du corps et les extrémités (mains et pieds) ainsi que la sensation de lourdeur sont les principaux symptômes.

L’évolution d’un lipoedème est progressive et le diagnostic précoce du premier stade de la maladie permet d’empêcher l’augmentation graduelle des tissus adipeux au fil des années.

  • Stade 1 : Le tissu sous-cutané épaissi de manière uniforme avec apparition de petits nodules.
  • Stade 2 : La surface de la peau commence à être irrégulière (peau d’orange). Les nodules ont augmenté de taille.
  • Stade 3 : C’est généralement à ce stade que le lipoedème est le plus visible avec un tissu sous-cutané dur et induré, des volumes irréguliers et difformes. De grandes poches de graisses se forment au niveau des parties concernées. Le haut du corps est mince tandis que les membres sont enflés.

Le traitement par liposuccion

La chirurgie offre une solution aux personnes touchées par le lipoedème. La liposuccion est proposée en fonction du stade de la maladie et des traitements antérieurs. En effet, un traitement conservateur par bas de contention et drainage lymphatique est vivement conseillé avant une lipoaspiration. Une consultation et des examens préalables de l’état du réseau vasculaire sont également indispensables.

L’opération en question se fait sous anesthésie générale . Pour éviter de traumatiser les vaisseaux déjà affaiblis par la masse graisseuse malade, le chirurgien utilise des micro canules et une technique de liposuccion dite tumescente. On injecte un sérum physiologique avec de l’adrénaline pour limiter les saignements lors de l’intervention. Cela permet véritablement d’aspirer en douceur les adipocytes et d’éviter de trop traumatiser les tissus. Une assistance mécanique type WAL ou Lipomatic permet en plus de diminuer la pression lors de la pénétration dans les adipocytes rendant l’intervention moins agressive. L’intervention dure en moyenne 2 heures, mais dépend du volume de la masse graisseuse à aspirer.

La lipoaspiration ou liposuccion permet de rétablir le volume normal des membres. C’est une solution efficace bien qu’elle ne traite pas la cause profonde de la maladie. Après une liposuccion bien réalisée et à l’aide d’une hygiène de vie stricte on peut espérer réellement une stabilisation de la maladie.>

Recommandations après une liposuccion du lipoedème

La liposuccion du lipoedème est une opération semi-invasive nécessitant le plus souvent une convalescence de deux semaines Le résultat est appréciable dès deux mois où 70 % du résultat sera obtenu. Ce résultat sera définitif après six mois à un an.

Le traitement après une liposuccion nécessite le port de bas de contention et d’un vêtement de compression pendant au moins six semaines. La reprise d’une activité physique est possible au bout de deux semaines.

Les traitements du lipoedème par compression

Il ne faut pas oublier que le lipoedème reste une maladie chronique. Les traitements conservateurs contribuent à stabiliser la maladie et à soulager les douleurs au quotidien. Les massages et les bas de contention aident aujourd’hui les patients à traiter les symptômes et les manifestations externes du lipoedème.

Pour un meilleur confort de vie, plusieurs traitements peuvent être combinés :

La physiothérapie

Une physiothérapie rassemble des massages lymphatiques ainsi que le port de bas de contention pour réduire les gonflements et atténuer les douleurs. Il est important de trouver des bas de contention adaptés. Choisissez de préférence des bas de compression rectiligne épais, mieux tolérés et plus confortables en cas de lipoedème.

Le drainage lymphatique

Le drainage lymphatique est manuel, mais il est également possible d’adopter des matériels de pressothérapie, comme les bottes de pressothérapie. Grâce à ce dispositif, les jambes sont massées par pressions régulières, améliorant ainsi la circulation sanguine et drainant les liquides qui résident entre les tissus.

Une psychothérapie

Peu abordée, une psychothérapie n’est pas un traitement superflu en cas de lipoedème, surtout pour les patientes victimes d’errance médicale et ayant longtemps cherché des solutions à leur problème traité à tort comme de l’obésité. Le lipoedème peut également être invalidant au quotidien et altérer l’image de soi. Les cures d’eau thermales peuvent alors aider à lutter contre la dépression et éviter d’autres troubles psychologiques, comme les troubles de l’alimentation.

Le sport

Bien que le lipoedème ne soit pas causé par un manque d’exercices et que le sport ne réduit pas le volume de graisse, il reste primordial d’adopter une bonne hygiène de vie pour ne pas aggraver les symptômes. L’important est de bouger régulièrement sans pour autant faire du sport intensif. Les sports aquatiques sont très bénéfiques, à l’exemple de l’aquagym.

Les réponses à vos questions sur le traitement d’un lipoedème

Comment savoir si on fait un lipoedème ?

La sensation de lourdeur au niveau des jambes ou des membres peut être un premier symptôme du lipoedème. Une peau d’orange très marquée accompagnée de bleus est également un signe. Le lipoedème commence à être alarmant lorsqu’une disproportion des volumes entre le bas et le haut du corps est visible. Les régimes et le sport ne viennent pas à bout de votre prise de poids et surtout, les gonflements sont douloureux à la pression.

Comment soigner un lipoedème ?

Les traitements par pressothérapie, massages et collant de contentions permettent de réduire les symptômes du lipoedème. La chirurgie est cependant la solution la plus efficace pour éliminer les excès de tissus graisseux. Le traitement est efficace mais il reste essentiellement symptomatique car il ne ne soigne pas l’origine du problème.

Comment diminuer lipoedème ?

Les massages lymphatiques et les thérapies décongestionnantes permettent de désengorger les jambes. Il peut s’agir de massages manuels ou d’alternatives, comme la pressothérapie. Le but est de favoriser la circulation sanguine et lymphatique. La chirurgie reste la solution efficace et définitive pour améliorer l’aspect de vos jambes ou de vos bras.

Comment affiner des jambes poteaux ?

L’intervention chirurgicale par liposuccion tumescente est le seul moyen d’affiner durablement les jambes poteaux. Diverses techniques existent, comme la liposuccion WAL ou Lipomatic par injection d’eau pour permettre un rétablissement rapide. La lipoaspiration de la graisse malade permet de réduire considérablement le volume des jambes qui retrouvent une taille en adéquation avec le reste du corps.

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris (dans le 16ème arrondissement près de la rue de Passy).

Articles associés

Cicatrice Après Une Abdominoplastie
03 août 2022 • Aucun commentaire
Les cicatrices après une abdominoplastie

Les cicatrices après une abdominoplastie sont inévitables, mais elles peuvent être cachées ou réduites au minimum grâce aux techniques chirurgicales…

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !