Chirurgie esthétique : stop aux complexes

Entre un nez trop long et parfois disgracieux, des seins trop petits (ou trop grands) ou encore des oreilles décollées, les complexes ont ce pouvoir de détruire la vie d’une personne. Aujourd’hui, la chirurgie esthétique apporte une solution concrète à ces malaises profonds.

La chirurgie esthétique apparaît parfois comme la seule solution qui permettrait de mettre fin à un complexe esthétique
La chirurgie esthétique apparaît parfois comme la seule solution qui permettrait de mettre fin à un complexe et redonner confiance.

La chirurgie esthétique pour une meilleure image de soi

Les « défauts » esthétiques sont bien à l’origine des complexes. Parfois, un petit orteil tordu vous fâche avec les sandales même par de belles journées d’été. Certaines petites filles ne s’attachent jamais les cheveux pour cacher leurs oreilles décollées. Ces imperfections physiques sont parfois très évidentes, mais dans de nombreux cas également, il s’agit d’une simple perception négative de soi.

La chirurgie esthétique apparaît parfois comme la seule solution qui permettrait de mettre fin à un complexe et in fine, redonner confiance. Dans d’autres cas, la chirurgie plastie pourrait être déplacée étant donné que les petites imperfections restent dans les limites de la normale. La source du complexe peut-être ailleurs : pression sociale, remarques récurrentes, comparaison,… C’est là qu’on trouve toute l’utilité des discussions entre patients/médecin et de la période de réflexion avant les interventions.

Ces petites imperfections qui nuisent

Pour dire stop à ces complexes, il suffit parfois d’une petite correction. Parmi ces interventions qu’on qualifierait de petites corrections, on peut citer l’otoplastie. Cette intervention a la particularité d’être accessible à tout le monde, même aux enfants. La cour de l’école ne sera donc pas un lieu de torture puisqu’il est tout à fait possible de corriger les oreilles décollées à partir de 7 ans.

Les oreilles finissent effectivement de se développer à cet âge. En pratique, l’otoplastie dure en moyenne une heure trente minutes et se pratique sous anesthésie générale. Pour les parents qui s’interrogent sur les douleurs postopératoires, il y en aura effectivement, mais rien que les antalgiques ne pourraient masquer. Pour ce qui est de la cicatrice, cette dernière sera parfaitement dissimulée dans le pli derrière l’oreille.

Problèmes esthétiques et complexes

Pour mettre fin aux complexes de ses patients, le chirurgien intervient sur toutes les zones du corps : le nez, le cou, le ventre, les bras. L’augmentation ou la diminution mammaire fait partie des interventions les plus courantes. Chaque femme rêve d’un bonnet idéal qui semble contribuer à leur bien-être. Chez ces messieurs, on peut citer la greffe de cheveux qui met fin aux complexes engendrés par la calvitie précoce. L’opération leur permet de retrouver la confiance, surtout qu’avec les technologies actuelles, les « cheveux de poupée » ne sont plus à l‘ordre du jour.

On n’y pense pas souvent mais la forme du menton est également, et bien souvent, source de complexe. Avec un menton trop long ou fuyant, on est victime de toutes les moqueries. Les remarques incessantes finissent par détruire la personne. L‘atteinte psychologique des personnes complexées est souvent importante. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles souhaitent une solution concrète. Dans le cas des problèmes au niveau du menton, la génioplastie apporte la solution.

Publié le 16/02/2015

Par le Docteur



Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires