L’impression 3D : quelle évolution pour la chirurgie ?

Si elle facilite l’action des chirurgiens, l’impression 3D présente aussi des avantages pour les patients. Les résultats de cette technique sont en effet incontestables, et les avancées technologiques dans ce domaine se poursuivent.

L’impression 3D : quelle évolution pour la chirurgie ?

L’impression 3D pour une plus grande précision

Créer des implants sur mesure et soignés dans les moindres détails, réduire la durée des opérations et les risques d’infection : ce sont les principales raisons du recours à l’impression 3D dans le monde de la chirurgie esthétique. C’est en tout cas celles qui ont été soulevées par des chirurgiens d’un l’hôpital de Dijon. Il s’agissait pour eux de recourir à cette technique pour une opération du crâne. Celui-ci, à l’aide d’images de scanner, a été reproduit avec les parties que devaient combler les implants.

Pour ce faire, l’impression 3D a été réalisée avec du plastique thermoformable. Les parties qui devaient être reproduites avec des implants ont ensuite été reconstituées avec des plaques en titane. Celles-ci ont été implantées sur le patient durant une intervention chirurgicale qui, habituellement, dure une heure et demie. Le temps d’intervention a été réduit d’une trentaine de minutes.

Une technologie en devenir

Si à l’hôpital de Dijon, et plus généralement en France, cette pratique n’en est pour l’instant qu’à ses balbutiements, aux États-Unis, elle fait déjà fureur. La prochaine étape consisterait à se servir de ces impressions 3D pour réaliser directement les implants. Cette opération serait avantageuse et permettrait de gagner beaucoup plus de temps, notamment pour des interventions urgentes de chirurgie réparatrice. Des pratiques allant dans ce sens sont déjà effectuées, toujours aux États-Unis.

L’impression 3D sur plastique n’est pas la seule possibilité. Ces impressions se font aussi sur support métallique, porcelaine, nylon ou matériel biodégradable. Toujours outre-Atlantique, les avancées sont telles qu’il est prévu, à terme, de reproduire via l’impression 3D un cœur humain.

Le patient ressort gagnant

Comme dans toutes les évolutions technologiques liées au domaine médical, le patient se trouve au cœur de toutes les grandes décisions. Pour le cas de l’impression 3D, la réactivité du personnel chirurgical se retrouve accrue, car ils sont à même de fournir une solution efficiente plus rapidement. De ce fait, et c’est d’ailleurs un cas qui s’est déjà produit, un accidenté n’aura plus à attendre des mois pour voir son visage reconstitué. Cette efficience vaut aussi bien pour un crâne fracturé que pour des bras, des jambes ou d’autres parties du corps sérieusement endommagées.

Par ailleurs, l’intervention ressort moins risquée et plus efficace pour le patient. En effet, les chirurgiens auront déjà eu le temps de visionner sous tous les angles la reproduction de la partie où l’intervention sera effectuée. Ils auront un visuel reproduction nature de ce sur quoi ils auront à travailler durant l’opération. Les risques sont ainsi réduits pour le patient.

Publié le 27/09/2014

Par le Docteur

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)

4.PRISE DE RENDEZ-VOUS