La chirurgie esthétique, solution pour avoir une bonne image sur les réseaux sociaux ?

La chirurgie esthétique, solution pour avoir une bonne image sur les réseaux sociaux ?

Pour un nombre croissant d’inscrits sur les réseaux sociaux, publier des photos impeccables est capital. Ceci permet de se faire des amis plus facilement, et peut-être de trouver l’amour. Les adolescents évoquent une autre raison : éviter d’être victime de cyber-harcèlement.

Les selfies et leur important impact sur la chirurgie esthétique

Selon l’American Academy of Facial Plastic and Reconstructive Surgery ou à AAFPRS, la mode des selfies y est pour beaucoup dans l’augmentation du nombre de patients sollicitant une opération de chirurgie esthétique. Au terme de l’étude menée par cette association dédiée à la chirurgie esthétique, la plus importante du monde, les inscrits sur les réseaux sociaux souhaitent se présenter sous leur meilleur jour pour leur autoportrait.

L’aspect zéro défaut en passant par le bistouri devient alors une quête à laquelle de plus en plus de personnes décident de partir. En effet, sur le volume total d’interventions, 30% ont pour motivation le désir d’avoir une excellente apparence.

Parmi les interventions qui ont connu une forte augmentation, la rhinoplastie figure en première place, avec une hausse de 10%. Viennent ensuite la pause d’implants capillaires qui enregistrent une hausse de 7% puis les opérations de chirurgie de la paupière, avec une augmentation de 6%.

Corriger les imperfections esthétiques

Avant de publier une photo sur un réseau social, nombreux sont ceux qui effectuent des modifications diverses via des logiciels dédiés. L’objectif d’une telle manœuvre est de se présenter sous son meilleur jour. En effectuant ces modifications sur une photo, noter les imperfections du visage et du corps devient plus facile et évident. Ceci peut pousser à réaliser des modifications plus radicales en agissant non plus sur les photos, mais directement sur le corps.

La timidité, le manque de temps pour sortir, les déceptions amoureuses… tout cela conduit de plus en plus de personnes à rechercher l’âme sœur sur Interner. Les sites de rencontres connaissent actuellement un grand succès. Et pour mettre toutes les chances de leur côté, la plupart des inscrits n’hésitent pas à faire le nécessaire pour supprimer leurs défauts physiques. Cet argument vaut aussi pour les recherches d’amis ou même d’emploi.

Les jeunes, les principales cibles

La crainte d’être victime de cyber-harcèlement est une autre raison qui pousse les adolescents à passer par la chirurgie esthétique. Ce phénomène assez courant sur les réseaux sociaux peut avoir des conséquences dramatiques comme le prouvent les faits divers de ces dernières années, le suicide d’adolescents qui ne supportent plus les moqueries sur la toile ou à l’école.

Selon l’AAFPRS, de plus en plus de jeunes de moins de 30 ans décident de franchir le pas, que ce soit pour une augmentation mammaire ou une rhinoplastie, entre autres interventions. D’ailleurs, une proportion importante des inscrits sur les plateformes telles que Instagram, Facebook ou Snapchat est comprise dans cette tranche d’âge.

L’accès des jeunes aux opérations de chirurgie esthétique demeure cependant freiné par différentes raisons : le coût de l’opération, les douleurs ressenties, les éventuelles cicatrices et la durée de la convalescence. La chirurgie esthétique permet effectivement de corriger l’apparence, mais le recours à une telle opération ne devrait pas être motivé par de mauvaises raisons.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !