Les Google Glass au service de la chirurgie esthétique ?

Des chirurgiens ont récemment filmé leurs opérations à l’aide des lunettes connectées Google Glass, qui seront prochainement mises sur le marché en 2014.

Chirurgien avec des Google GlassCopyright Atelier du net

Des opérations chirurgicale en streaming

C’est une première dans le monde de la chirurgie. Des praticiens se sont livrés à des expérimentations en salle opératoire avec les fameuses lunettes à réalité augmentée de Google. Aux Etats-Unis, le docteur Rafael Grossmann a ainsi posé une sonde gastrique par endoscopie sur un patient ; grâce à la caméra embarquée intégrée, l’opération a pu être filmée et diffusée en direct. De même aux Pays-Bas, des chirurgiens de l’hôpital universitaire de Nimègue ont réalisé une opération de la mâchoire équipés de Google Glass : les étudiants ont ainsi pu suivre l’opération de A à Z, comme s’ils y étaient.

Un outil pédagogique lors des interventions de chirurgie

D’après ces testeurs, les Google Glass représenteraient ainsi «des outils intuitifs d’un grand potentiel ». Grâce aux Google Glass, les chirurgiens ont pu partager leur expérience avec des confrères et leurs étudiants. Pour la première fois, les apprenants ont pu envisager l’opération en temps réel du point de vue du praticien. Dans certains cas, les chirurgiens et médecins du monde entier ont pu donner leur avis et intervenir durant l’opération de leur confrère en action. En plus, avec ces lunettes, le chirurgien peut aussi avoir accès plus facilement à des informations pertinentes, comme le rythme cardiaque, et ce, d’un simple coup d’œil au visage du patient.

Quels sont les risques potentiels ?

Un usage parfaitement maîtrisé des lunettes est cependant nécessaire, car leur utilisation n’est pas sans risques pour le patient. En effet, les Google Glass intègrent de nombreuses fonctionnalités : agenda, SMS/éMMS, GPS, appareil photo, email… Ces commandes sont activées par la voix grâce à la reconnaissance vocale, ou encore par certains gestes, comme l’inclinaison de la tête. Un dysfonctionnement ou une erreur d’interprétation de ces « lunettes intelligentes » pourraient déconcentrer le chirurgien, et lui faire commettre des erreurs, mettant ainsi la vie de son patient en danger.

L’avis du chirurgien esthétique

Ces lunettes ouvrent un nouvel horizon à la chirurgie en général et à la chirurgie esthétique en particulier. A mon sens, Leur rôle est essentiellement pédagogique. Leur utilisation va permettre un enseignement de qualité à tous les futurs chirurgiens. Les chirurgiens vont donc pouvoir accroître leur niveau, ce qui sera très bénéfique pour les patients.

Le deuxième intérêt est à mon sens juridique. Les Google Glass vont permettre de filmer et d’enregistrer tout ou partie des interventions pratiquées. Cela donnera la possibilité, à l’instar de l’aviation et des fameuses boîtes noires, de savoir tout ce qui se passe au cours d’une intervention. Ce qui va dans le sens de l’accroissement de la qualité. En cas de problème, il sera donc aisé d’attribuer les responsabilités de chacune des parties concernées.

En conclusion, il me paraît tout à fait pertinent dans un avenir proche d’utiliser les Google Glass pour la formation dans un premier temps puis d’en généraliser l’usage dans un second temps.

Publié le 16/02/2015

Par le Docteur

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)

4.PRISE DE RENDEZ-VOUS