Les cicatrices après une abdominoplastie

Par Dr Thierry Ktorza / Modifié le 03 août 2022

Les cicatrices après une abdominoplastie
Les cicatrices après une abdominoplastie sont inévitables, mais elles peuvent être cachées ou réduites au minimum grâce aux techniques chirurgicales modernes.

Les cicatrices d’une abdominoplastie sont inévitables. Comme toute opération de chirurgie esthétique, chaque incision laisse une trace dans la peau. Sa longueur dépendra à la fois de l’importance de la plastie abdominale, de la technique chirurgicale utilisée et de l’excédent de peau sur le ventre la récupération post-opératoire.

Cicatrices d’une abdominoplastie : comment se présentent-elles ?

Les femmes comme les hommes ont aujourd’hui recours à la plastie abdominale ou abdominoplastie pour retrouver une silhouette plus affinée. Durant cette intervention de chirurgie esthétique, plusieurs opérations doivent être réalisées afin de retirer la masse graisseuse superflue puis de retendre la peau et les muscles abdominaux pour retrouver plus de fermeté.

Cette opération permet également d’enlever les zones de peau les plus abîmées (trop relâchées, vergéturées ou cicatricielles). On réalise également une abdominoplastie après une grossesse, généralement après un an ou plus dans le but de redonner du tonus au ventre.

On distingue deux types de cicatrices à l’issue d’une plastie abdominale.

La cicatrice sus-pubienne

C’est la cicatrice la plus courante. On l’observe autant dans une mini abdominoplastie que dans une abdominoplastie complète. Elle résulte de l’incision horizontale plus ou moins longue opérée au niveau du pubis pour retirer la peau du tablier abdominal. La ligne cicatricielle se trouve dans la zone du maillot. On peut alors la cacher sous la culotte ou le bas du maillot.

La cicatrice péri-ombilicale

Dans le cas d’une chirurgie abdominale qui implique la transposition ombilicale, une cicatrice circulaire apparaît également, en plus de la cicatrice sus-pubienne, autour du nombril. Cette abdominoplastie dite étendue permet d’éliminer un excédent de peau au-dessous du nombril, le classique tablier abdominal, mais aussi de retendre la peau au-dessus du nombril. Il est alors nécessaire de repositionner le nombril pour retrouver une harmonie esthétique. La cicatrice engendrée par l’opération est peu visible quand la guérison se déroule normalement.

La cicatrice péri-ombilicale est associée avec une cicatrice sus-pubienne pour retendre correctement la peau.

L’abdominoplastie à haute tension supérieure : une technique récente

La technique récente de l’abdominoplastie à haute tension supérieure est utilisée lors d’un redrapage de la peau vers le bas. On effectue des sutures internes au niveau des muscles abdominaux supérieurs pour mieux retendre la peau au-dessus du nombril. La conséquence est également que la tension sur la cicatrice sus-pubienne a est moins importante, favorisant le processus de guérison.

Dans certains cas extrêmes, il peut y avoir une cicatrice verticale associée entre le nombril et le pubis pour corriger d’énormes excès de peau à la fois horizontaux et verticaux. C’est notamment le cas par suite d’une importante perte de poids qui implique le retrait d’une grande quantité de peau.

Comment évolue une cicatrice d’abdominoplastie ?

La cicatrisation après un lifting du ventre est un processus long et évolutif. Elle se déroule en plusieurs phases qu’il convient de connaître afin d’assurer une prise en charge correcte et ainsi optimiser le temps de guérison.

Durant les deux premières semaines après la chirurgie abdominale, la cicatrice apparaît fine. Elle va par la suite rougir et devenir plus épaisse durant les six mois qui suivent l’opération. Cette réaction inflammatoire est tout à fait normale, car le corps réagit à l’incision. En plus d’activer le système immunitaire qui empêche le développement des infections, le corps produit des collagènes qui aideront la partie incisée à se reformer. Durant cette étape, des œdèmes peuvent apparaître et les démangeaisons se multiplieront.

Après la phase inflammatoire, la cicatrise se résorbe progressivement. Elle blanchit et devient moins visible. L’aspect définitif est obtenu au bout d’un an, voire un peu plus.

Quelles peuvent être les complications possibles d’une cicatrice d’abdominoplastie ?

Bien que peu fréquents si on suit convenablement les recommandations post-opératoires, des complications de la cicatrisation peuvent survenir.

La cicatrice peut ne pas s’affiner, voire prendre un peu de volume. On parle alors de cicatrice hypertrophique. Celle-ci résulte généralement de la production excessive de collagène. Certains types de peau sont plus fréquemment touchés par ce problème, notamment la peau pigmentée. Lorsque le volume de la cicatrice dépasse la ligne d’incision et se déforme, on dit qu’elle est chéloïde.

Si la cicatrice ne se résorbe pas, il est indispensable de consulter de nouveau le chirurgien pour l’estomper ou la corriger dans les mois qui suivent l’intervention. On peut procéder, dans un premier temps, à des mesures locales comme les injections intra cicatricielles de corticoïdes et les pansements siliconés. Ces mesures seront renouvelées après 15 jours si elles sont efficaces. Après un an, si la cicatrice à une mauvaise évolution, une retouche chirurgicale sera indispensable pour améliorer l’aspect de la cicatrice.  La dermabrasion ou le traitement au laser n’ont pas fait la preuve de leur efficacité dans la reprise des cicatrices d’abdominoplastie.

Les recommandations pour faciliter la cicatrisation d’un lifting du ventre

Dans un premier temps, il est essentiel de porter une gaine afin de maintenir la peau du ventre en place. Durant les deux premières semaines, cette gaine sera portée 24 h/24. Tout en permettant à la peau de se fixer de nouveau aux muscles, elle diminue la tension sur les cicatrices.

Durant les premiers mois, les soins apportés aux plaies doivent également être effectués avec minutie. De plus, on conseille un arrêt de travail de deux à quatre semaines pour permettre au corps de bien se reposer et récupérer.

Il est interdit de pratiquer du sport durant le premier mois après la chirurgie abdominale. De plus, la reprise doit se faire de manière douce et progressive. Depuis quelques années, on conseille l’utilisation d’un pansement en gel de silicone pour faciliter le processus de cicatrisation.

Il faut également être patient. L’aspect de la cicatrice va s’améliorer après un an seulement et également les années suivantes pour être très discrète au final. De même pour le gonflement et la sensation de dureté dans les mois qui suivent l’intervention. Tout va s’améliorer progressivement, les œdèmes vont disparaître et les tissus vont retrouver toute leur souplesse après quelques mois.

Cigarettes et alcool : les ennemis d’une bonne cicatrisation

Si vous fumez ou si vous buvez régulièrement, il convient d’arrêter au moins deux mois avant l’abdominoplastie et durant tout le processus de cicatrisation. Le tabac et l’alcool rendent en effet la cicatrisation plus difficile et peuvent même occasionner des complications.

Les réponses à vos questions sur les cicatrices d’une abdominoplastie

Quand refaire l’amour après une abdominoplastie ?

Généralement, toutes les activités intenses qui peuvent tirer sur la cicatrice sont proscrites pendant au moins 15 premiers jours après l’abdominoplastie. De même, on déconseille vivement toute activité sexuelle durant cette période pour assurer une cicatrisation optimale. Les premiers ébats devront se faire en douceur durant les trois premiers mois. L’essentiel est d’être à l’écoute du corps. Si on ressent des douleurs, ce n’est pas encore le moment de faire l’amour.

Comment bien cicatriser après une abdominoplastie ?

Premièrement, il faut se reposer pour aider le corps à récupérer de l’opération. Il faut également remplacer régulièrement le pansement pour garder la plaie propre. On utilise aujourd’hui du sel de silicone pour accélérer la cicatrisation. Il faut éviter de fumer, de boire de l’alcool et des boissons trop sucrées avant et après l’abdominoplastie. Enfin, il faut écouter les conseils de son chirurgien et respecter soigneusement le protocole et les visites post opératoires.

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris (dans le 16ème arrondissement près de la rue de Passy).

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !