Le Lipoedeme ( jambes anormalement gonflées et douloureuses)

Le lipoedème

A propos

  • Anesthésie : générale ou locorégionale
  • Durée intervention : deux heures
  • Convalescence : une à deux semaines
  • Reprise du sport : un mois
  • Prix : 5500 à 8500 €
  • Possibilité de prise en charge : non

Pathologie prévalente chez la femme, le lipoedème peut être définitivement traité par lipoaspiration. Cette maladie des grosses jambes cause souvent douleurs et mal-être. La suppression des excès graisseux par la technique de liposuccion tumescente est à ce jour la solution pour vous en débarrasser durablement.

Qu’est ce que le lipoedème ?

Cette maladie se caractérise par la production anormale de tissu adipeux à certains endroits du corps (notamment les cuisses, les genoux jusqu’aux chevilles, les fesses, les hanches et les bras dans certains cas). Le lipoedème touche généralement les jambes (on parle d’ailleurs de maladie dites des jambes poteaux). Des jambes anormalement gonflées et douloureuses au pincement peuvent être un symptôme de lipoedème. On constate une disproportion marquée entre la partie inférieure et supérieure du corps chez les personnes atteintes de ce syndrome.

Attention, le sport ne permet pas d’éliminer lipoedème. La prise de poids au niveau des membres inférieurs n’a aucun lien avec une alimentation excessive. Les facteurs sont davantage génétiques et hormonaux. Le lipoedème peut s’aggraver à la suite d’une grossesse ou à l’approche de la ménopause.

Le traitement par liposuccion tumescente du lipoedème donne des résultats excellents dès lors qu’il est pratiqué par un chirurgien rompu à ces techniques chirurgicales.

Dr Ktoza

Indications : pourquoi et quand faire une chirurgie du lipoedème ?

Outre la détresse psychologique et un problème esthétique, le lipoedème est difficile à vivre au quotidien à cause des complications qui en découlent :

  • Perte de mobilité,
  • Hématomes et ecchymoses fréquents,
  • Défaillance du système lymphatique,
  • Fragilité vasculaire,
  • Lourdeur,
  • Rétention d’eau.

Les symptômes alarmants suivants peuvent vous aider à reconnaître un lipoedème :

  • difficulté à perdre du poids sur des zones ciblées,
  • aucune prise de poids au niveau des mains et des pieds,
  • zones gonflées douloureuses à la pression,
  • apparition d’ecchymoses sans raison apparente,
  • cellulite extrême.

Les 4 stades d’un lipoedème

Il est essentiel de reconnaître la maladie et de faire un examen pour envisager une chirurgie du lipoedème. La pathologie a un caractère chronique et évolutif. On distingue 3 stades d’évolution se distinguent selon la gravité de la maladie :

Stade 1Stade 2Stade 3Stade 4
Lipoedeme De Stade 1Lipoedème de stade 1 : La surface de la peau est encore lisse. L’hypoderme s’épaissit et à la palpation, on sent des petits nodules graisseux.Lipoedeme De Stade 2Lipoedème de stade 2 : Les nodules augmentent de taille. L’aspect de la peau devient plus irrégulier avec une peau d’orange plus marquée.Lipoedeme De Stade 3Lipoedème de stade 3 : Les nodules ont atteint une taille importante. L’amas de tissu adipeux est plus volumineux, entraînant une déformation de la peau et des membres. Le tissu sous-cutané se durcit.Lipoedeme De Stade 4Lipoedème de stade 4 : A tous les signes cliniques du stade précédent s’associe une stase des vaisseaux lymphatiques (lymphoedème) qui peut être localisée de façon segmentaire (sur une cuisse) ou unilatérale (sur un seul membre inférieur).
Aux stades 1 et 2, des traitements symptomatiques peuvent être appliqués pour freiner l’évolution du syndrome. Le drainage lymphatique et l’utilisation de bas de contention et de compression ont pour but de diminuer l’œdème et maintenir le bon fonctionnement du système vasculaire et lymphatique. Ces mesures au stade primaire aident à diminuer les douleurs et à stabiliser la maladie. Toutefois, la chirurgie est nécessaire à un stade avancé et lorsque les mesures de traitement conservateur sont insuffisantes. Au stade 3, vous pouvez vous retrouver dans une situation d’invalidité. La méthode de liposuccion tumescente type WAL (Water Assistant Liposuction) ou Lipomatic va alors permettre d’éliminer considérablement l’excès de graisse et les cellules graisseuses malades.

Comment se déroule une chirurgie du lipoedème ?

Avant le traitement du lipoedème

Après un examen au toucher lors de la consultation, des examens préopératoires sont menés avant la chirurgie. L’échographie-doppler et l’IRM sont nécessaires pour évaluer l’importance de l’œdème d’une part, et l’état du réseau lymphatique et veineux d’autre part. Un mauvais système veineux doit être traité par compression mécanique et/ou des drainages avant l’opération. En cas de varices, ces derniers sont traités 6 mois avant la chirurgie. Vous êtes libre de poser vos questions lors de la consultation avec le chirurgien. Les médicaments contenant de l’aspirine sont à éviter dans les 10 jours précédant l’intervention.

Pendant le traitement du lipoedème

La liposuccion tumescente type WAL ou lipomatic est la méthode adaptée pour traiter le lipoedème. Elle consiste à injecter une solution anesthésiante diluée avant l’aspiration de la graisse. Cette méthode permet ainsi de préserver les vaisseaux lymphatiques fragilisés par le lipoedème. La lipoaspiration diffère de la liposuccion classique. C’est une technique d’aspiration de la graisse plus douce grâce à des incisions beaucoup plus petites (soit de l’ordre du millimètre). Ces incisions seront vite résorbées après l’opération. Des canules sont introduites à travers les micro-incisions pour injecter une solution d’eau. Les cellules graisseuses sous-cutanées vont alors gonfler et il sera ensuite plus facile de les aspirer.

Une anesthésie générale ou locorégionale est utilisée dans le cas de lipoedème. La patiente peut être consciente mais elle ne peut changer de position seule durant l’intervention. La lipoaspiration tumescente présente d’autres avantages, dont la réduction de risque d’hémorragie. Elle peut être appliquée à plusieurs parties du corps : hanches, cuisses, genoux, mollets, chevilles, bras.

Après le traitement du lipoedème

Après l’opération, l’hospitalisation dure de quelques heures à 24 heures selon le volume de graisse retirée. La fatigue et l’apparition de bleus sont normales après une chirurgie. Les douleurs postopératoires ne sont généralement pas vives et se résolvent avec la prise de calmants. Les bleus disparaissent après deux à trois semaines. La récupération est plutôt rapide. Vous pourrez reprendre vos activités habituelles après une à deux semaines et vous remettre au sport après un mois. Certains patients récupèrent après seulement une semaine. À la suite d’une lipoaspiration, l’exposition au soleil n’est pas recommandée. Attendez au moins trois semaines avant de prendre le soleil.

  1. Les 24 premières heures : L’oedème post opératoire n’a pas encore eu le temps de s’installer et les résultats sont légèrement perceptibles.
  2. De 24 heures à 15 jours : C’est la phase de montée de l’oedème ou les résultats ne sont plus perceptibles. La graisse étant remplacée par l’œdème. On a donc l’impression de ne jamais avoir été opérée. Les ecchymoses ou « bleus » se résorbent mais pas l’oedème, encore bien installé.
  3. De 15 jours à 2 mois : L’oedème va progressivement disparaître sur environ 70%. A la fin des deux mois, le résultat est déjà très convaincant et c’est la période ou je convoque les patientes pour un premier bilan des résultats qui se feront en comparant les photos préop et celles à deux mois.
  4. De 2 mois à un an : L’oedème finit sa résorption complète pour donner un résultat définitif. Un nouveau contrôle est préconisé pour prise de poids et analyse photo encore des résultats dits définitifs.

Si la chirurgie par lipoaspiration est le moyen le plus efficace pour vous débarrasser de l’excès de graisse, il ne faut pas abandonner les autres traitements. Il existe toujours un risque de reprise du phénomène de lipoedème quelques années après l’opération. Le port de bas de contention élastique est impératif jusqu’à six semaines. Une alimentation adéquate, les bandages et la pratique de sport comme l’aquagym limitent les risques de récidive.

Les résultats

La chirurgie du lipoedème permet de retirer un grand volume de masse graisseuse, soit 5 à 8 litres de graisse lors d’une seule intervention. Les premiers résultats sont visibles après 3 semaines. Au bout de 2 mois, la peau se rétracte et s’adapte à la nouvelle silhouette. Suite à l’intervention, un gonflement ou œdème peut persister jusqu’à 6 mois. Des massages drainants peuvent aider à résorber un œdème postopératoire plus rapidement.

La durée

La lipoaspiration est une intervention plus ou moins longue. L’opération dure 1 à 3 heures selon la quantité de cellules graisseuses à aspirer.

Le prix

Selon la durée de l’intervention et l’importance de l’œdème, les prix varient entre 5500 et 8500 euros TTC par intervention. Les frais de bloc opératoire, les frais d’hospitalisation ainsi que les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste sont compris dans le tarif. Si le lipoedème est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sa prise en charge n’est pas considérée par l’assurance maladie. Le traitement par lipoaspiration du lipoedème reste encore à la charge du patient, l’assurance maladie ne prenant pas en charge son remboursement.

InterventionsTarifs chirurgie Esthétique (TTC)Tarifs chirurgie réparatrice
Lipoedème5500-8500 €

Les réponses à vos questions sur le lipoedème

Quelles sont les causes du lipoedème ?

Les causes réelles du lipoedème ne sont pas encore connues. Les facteurs hormonaux et génétiques sont les principales pistes liées à la maladie. L’hérédité n’est pas systématique et ne connaît pas encore d’étude conséquente. Les femmes restent les principales personnes concernées par cette pathologie qui est souvent empirée par les changements hormonaux.

Quels examens permettent de poser le diagnostic de lipoedème ?

Une fois vos antécédents connus, un examen clinique auprès d’un médecin permettra de poser le diagnostic. On peut remarquer des éléments très évocateurs comme la disparition des articulations tels que les genoux et les chevilles au niveau des jambes d’un malade atteint du lipoedème. L’examen porte sur deux points, à savoir un examen physique et un examen du système vasculaire par échographie chez un phlébologue spécialisé. Après cet ensemble d’examens, le médecin sera en mesure d’établir le stade de la maladie.

Combien de temps dure l’oedème après une liposuccion ?

L’oedème dure deux mois environ après une liposuccion. On peut dire clairement qu’à deux mois de l’intervention, vous aurez obtenu 70% de votre résultat et que vous serez alors pleinement satisfaite. Il peut exister un oedème persistant après une liposuccion pour des zones spécifiques comme les chevilles par exemple. Des séances de drainages lymphatiques manuels peuvent alors être utiles pour éliminer une oedème persistant.

Docteur Thierry Ktorza

A propos du Dr Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris (dans le 16ème arrondissement près de la rue de Passy).