Que penser d’une augmentation mammaire par injection de graisse ?

De nombreuses questions évoquent la possibilité d’augmentation mammaire en évitant les implants mammaires. C’est la conséquence directe de la crise des implants PIP (Poly Implant Prothèse) qui a fragilisé la confiance des patientes dans l’augmentation mammaire traditionnelle par implants mammaires.

Existe t-il une alternative aux implants mammaires ?

La seule alternative crédible reste l’injection de graisse autologue ou « lipofilling ».

Tout d’abord qu’est ce que la graisse autologue? Il s’agit de graisse prélevée au sein de votre propre organisme (sur les cuisses, le ventre, les bras, les genoux, etc…). Cette graisse est ensuite purifiée par centrifugation et réinjectée au niveau des seins.

Est-ce que l’injection de graisse autologue ou « lipofilling » est pratiquée régulièrement ?

Cette technique est pratiquée de façon courante en chirurgie de reconstruction mammaire pour cancer. Non pas pour reconstruire un sein dans son intégralité mais pour réaliser des retouches sur des asymétrie de résultats ou corriger de petits défauts du décolleté par exemple.

En chirurgie esthétique, cette technique est actuellement très peu pratiquée pour les raisons suivantes qui soulignent les différentes difficultés de l’augmentation mammaire par injection de graisse.

La surveillance du dépistage du cancer du sein est rendue plus difficile car on ne sait pas exactement ce que vont devenir les images radiologiques de la graisse injectée. Néanmoins, les hautes autorités de santé autorisent aujourd’hui cette technique quelque soit l’âge de la patiente même si une surveillance est toujours nécessaire.

La demande d’augmentation mammaire moyenne en chirurgie esthétique est de 250 à 300 ml pour gagner un à deux bonnets en taille de soutien gorge. Les injections de graisse n’autorisent pas de tels volumes en général. En effet pour obtenir 250ml, il faut prélever au moins 400ml par sein, soit 800ml de prélèvement en tout. Ce volume est rarement disponible chez les patientes désireuses d’augmentation mammaire qui sont en règle générale plutôt minces voire très minces.

Le résultat n’est jamais garanti dans la mesure où l’on ne peut prédire que la graisse va subsister dans 100% des cas. Tous les cas de figure sont possibles. La graisse peut disparaître totalement, partiellement, de façon asymétrique, etc… Tout cela rend le résultat aléatoire.

La durée de l’intervention est dans ce cas longue. Deux à trois heures d’intervention ce qui rend le coût du lipofilling mammaire plus élevé que l’augmentation mammaire par prothèses. 4800 euros TTC pour une augmentation par implants mammaires, 5500 euros TTC en moyenne pour une augmentation par injection de graisse.

En conclusion, il est possible de réaliser une augmentation mammaire par injections de graisse mais il faut en accepter les inconvénients que vous avez pu constater. Sous réserve de la faisabilité technique de l’intervention (quantité de graisse à prélever suffisante), d’un âge inférieur à 35 ans et d’un suivi médical sans faille.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !