Chirurgie mammaire : entre luxe et nécessité

Chirurgie mammaire : entre luxe et nécessité

Augmentation mammaire, reconstruction ou encore réduction mammaire, la mammoplastie semble être devenue monnaie courante. Il faut pourtant savoir que cette opération peut être motivée par des raisons médicales, bien qu’au final, le but est généralement d’améliorer l’esthétique.

Mammoplastie : luxe, caprice et augmentation mammaire

Les premiers cas d’augmentation mammaire remontaient en 1865, mais il a fallu attendre plusieurs siècles pour que le phénomène se démocratise grâce aux stars hollywoodiennes comme Pamela Anderson. Depuis lors, pour améliorer leur esthétique ou parfois, pour redémarrer une carrière qui s’est essoufflée, les stars n’hésitent pas à user de l’augmentation mammaire.

Pour Madame tout le monde, on note également un certain engouement pour cette opération. Pour certaine, l’augmentation mammaire relève d’un simple caprice. Pour d’autres en revanche, l’opération apparaît comme la meilleure solution alternative pour surmonter un complexe provoqué par des seins jugés trop petits. Dans l’un ou l’autre cas, il est particulièrement important de bien choisir son praticien pour garantir la réussite de l’opération et se prémunir de tout risque de complication.

Zoom sur la reconstruction, une chirurgie nécessaire

L’augmentation mammaire n’est pas toujours synonyme de luxe et de caprice. Dans le cas d’une reconstitution, cette opération est tout simplement nécessaire pour la femme, comme en témoigne le cas de la star internationale Angelina Jolie. Pour prévenir le cancer du sein, l’actrice a en effet subit une double mastectomie (enlèvement partiel ou total du sein par voie chirurgicale) et a ensuite eu recours à la reconstruction mammaire.

La plupart des reconstructions mammaires font suite à un cancer mais de nombreux autres cas sont possibles. Les chirurgiens relatent parfois des cas de brûlures au niveau de la poitrine, un accident qui a empêché le développement du sein. La personne a ensuite eu recours à la reconstruction mammaire. Il existe également des cas d’accident de voiture qui ont endommagé une partie ou l’ensemble du sein. Et encore, ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres.

La mammoplastie c’est aussi la réduction mammaire

La chirurgie esthétique mammaire ne concerne pas uniquement les augmentations et les implants. Il existe également des opérations de réductions mammaires. Il faut effectivement savoir qu’un volume mammaire trop important peut engendrer des problèmes dorsaux, des douleurs plus particulièrement. Parfois, ces douleurs sont tellement importantes qu’elles handicapent la personne dans son quotidien.

L’hypertrophie mammaire (développement trop important des seins) indispose certaines personnes pendant les activités banales de la vie, comme la pratique de la plupart des sports, sans compter les complexes que cela peut engendrer, principalement chez les adolescentes. Il faut toutefois savoir que pour ces dernières, l’opération n’est envisageable qu’à la fin de la croissance et du développement des seins, vers 17 ou 18 ans en général.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !