Hypertrophie mammaire

Hypertrophie mammaire

Pour le définir simplement, l’hypertrophie mammaire se définit comme le développement excessif des seins. En France, on parle de surdéveloppement mammaire dès lors que le volume des seins dépasse 400 cm³, la moyenne étant de 275 cm³.

Certaines femmes apprécient cette poitrine généreuse surtout si leur muscles dorsaux apportent le soutien nécessaire aux seins, ce qui empêche les problèmes de dos. Pour d’autres au contraire, cet excès de volume au niveau des seins peut être handicapant. Cet état peut notamment causer des douleurs dorsales notamment chez les adolescentes en pleine croissance. Une hypertrophie des seins peut aussi altérer les mouvements lors de la pratique d’une activité sportive. Des irritations ou un intertrigo favorisé par la macération peut aussi apparaître au niveau de la peau siégeant dans les plis sous-mammaires. Esthétiquement, les gros seins sont associés à une ptose mammaire (affaissement des seins).

Les causes de l’hypertrophie mammaire sont souvent génétiques. La grossesse et l’allaitement peuvent aussi être à l’origine de cet état physique, tout comme le déséquilibre alimentaire et l’excès pondéral. Le rétrécissement mammaire constitue le moyen le plus efficace pour corriger ce défaut.

Avant l’opération d’hypertrophie mammaire

La chirurgie de l’hypertrophie mammaire permet de réduire le volume des seins et de les remonter si besoin (en cas de seins tombants). Cela consiste à retirer l’excès de glande mammaire et/ou des tissus graisseux et à remodeler les seins. Avant l’opération, vous devez obligatoirement vous entretenir avec le chirurgien esthétique. Au cours de cette consultation préliminaire, le médecin reçoit les demandes, examine la patiente et conduit un examen médical précis. Il expose ensuite la faisabilité de la correction mammaire, les avantages et les limites de l’intervention.

Le chirurgien formulera ensuite toutes les recommandations nécessaires : arrêt du tabac quelques mois avant et après l’intervention, arrêt de l’alcool au moins 48 heures avant la chirurgie, interdiction de la prise d’aspirine au moins 10 jours avant l’opération. Une mammographie sera également prescrite avant l’intervention. Il remet ensuite à la patiente un devis détaillé et une fiche d’information. Un délai de réflexion obligatoire d’au moins 15 jours vous permet de prendre une décision. Si vous poursuivez la démarche, vous pourrez être amené à rencontrer l’anesthésiste 48 heures minimum avant l’intervention. Durant ce second rendez-vous, on réalise une mammographie et éventuellement d’autres examens supplémentaires.

La cure d’hypertrophie mammaire améliore dès le lendemain de façon spectaculaire les douleurs dorsales et apporte un confort et un bien être immédiat aux patientes opérées.

Dr Thierry Ktorza
Chirurgien esthétique, Paris
Docteur Thierry Ktorza

Pendant l’intervention d’une hypertrophie mammaire

Une opération de diminution mammaire nécessite généralement une hospitalisation de 24 à 48 heures. Techniquement, l’intervention se rapproche de la correction d’une ptose mammaire et nécessite autant de temps : une heure trente à deux heures trente. La durée peut toutefois aller jusqu’à trois heure en fonction du volume à retirer. L’intervention est effectuée sous anesthésie générale.

Globalement, le chirurgien opte pour la technique du T inversé pour une hypertrophie doublée d’un affaissement mammaire. Pour une hypertrophie modérée, le chirurgien optera plus pour une incision verticale. Dans tous les cas, en fin d’intervention, la patiente reçoit systématiquement un pansement de soutien.
Un examen anatomopathologique de la glande retirée est systématiquement pratiqué pour analyse de celle ci à la recherche d’éventuelle tumeur mammaire

Après une opération d’hypertrophie mammaire

L’intensité des douleurs post opératoire dépend de chaque patiente. Elles peuvent être modérées ou vives, mais elles sont soulagées par des antalgiques. En fin d’hospitalisation, les pansements sont remplacés par un bandage souple et léger. Après une réduction de la poitrine, le chirurgien préconise un arrêt de travail d’une à trois semaines. Il est par ailleurs fortement interdit de fournir des efforts physiques les trois ou quatre semaines suivant l’opération.

Quel est le prix d’une opération d’hypertrophie mammaire ?

Une réduction mammaire coûte entre 5500 et 6900 euros . Pour une diminution de la poitrine équivalant à deux bonnets ou plus, la patiente pourrait bénéficier d’une prise en charge par l’assurance maladie et la mutuelle.

Photos avant et après une hypertrophie mammaire

Photo avant et après une hypertrophie mammaire

Réduction mammaire de 450 grammes par sein ayant permis une prise en charge par la sécurité sociale. La patiente présentait essentiellement des douleurs dorsales, liées à l'hypertrophie mammaire, qui avaient motivé son intervention.

Les réponses à vos questions sur l’hypertrophie mammaire

À quel âge peut-on avoir recours à une réduction mammaire ?

Il faut attendre la fin de la croissance, soit à l’âge de 17 ans en moyenne, avant d’avoir recours à cette intervention.

Est-ce que je peux allaiter après une réduction mammaire ?

Le plus souvent , l’allaitement est compromis après une réduction mammaire car les canaux galactophores ont été sectionnés pour la plupart lors de cette intervention. Les chirurgiens recommandent néanmoins d’attendre au moins un an avant de mener une grossesse.

Quelles sont les complications possibles ?

Des hématomes post opératoire peuvent apparaître. Les infections peuvent aussi survenir mais les cas restent exceptionnels. Une altération de la sensibilité est aussi fréquente, mais reste généralement temporaire. L’allaitement est le plus souvent impossible surtout pour les fortes réductions mammaires. Une nécrose de la glande ou de la peau (pouvant atteindre le mamelon) est également possible dans des cas exceptionnels.

Au bout de combien de temps peut-on observer le résultat définitif ?

Vous pouvez avoir un premier aperçu du résultat au bout de 3 à 6 mois. Les cicatrices continuent à s’atténuer au fils des mois pour blanchir après 12 mois. Les seins prennent forme. Vous pouvez juger de l’aspect définitif au bout de 12 mois environ.

Quand une hypertrophie mammaire est elle prise en charge ?

Une prise en charge est possible dès lors que 300 grammes par sein sont retirés. Cela représente une perte de taille de poitrine d’environ deux bonnets. Seul le chirurgien au cours de la consultation initiale pourra vous dire si vous entrez dans ce cadre. Si c’est le cas, la prise en charge est automatique et ne demandera pas de formulaire d’entente préalable à adresser à la caisse primaire d’assurance maladie.

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris.

Contenu rédigé par le Dr Thierry Ktorza - Dernière mise à jour le 09 août 2019

Dernières actualités sur la chirurgie des seins

La malformation des seins
La malformation des seins

Dans l’imaginaire collectif, la chirurgie mammaire n’est qu’esthétique. Elle relève pourtant parfois de la correction pour réparer une malformation des…

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *