Abdominoplastie (ou plastie abdominale)

Abdominoplastie (ou plastie abdominale)

Le ventre est un élément essentiel de la silhouette. Il est l’objet de nombreux complexes chez l’homme comme chez la femme dès lors que les grossesses, les variations de poids ou la sédentarité l’ont dégradé. Qui ne rêve pas d’un ventre plat? L’abdominoplastie reste la solution ultime à ce problème. Découvrez comment cela se passe : indications, techniques chirurgicales, modalités et ses coûts.

Qu’est-ce qu’une abdominoplastie ?

La plastie abdominale ou abdominoplastie est une intervention chirurgicale visant à corriger le relâchement cutané et musculaire du ventre dû aux grossesses ou aux prises de poids suivies d’amaigrissement. Cette intervention permet de corriger le ventre sur ses trois excès à savoir les excès de graisse (une liposuccion retirera toute la graisse en excès), les excès de peau (le classique « tablier » abdominal est retiré et la peau du ventre retendue) et l’affaissement musculaire (les muscles du ventre seront retendus de façon à redonner du tonus à la paroi abdominale).

Quels sont les objectifs d’une abdominoplastie

Une plastie abdominale s’adresse à toutes les patientes qui souhaitent retrouver le ventre le plus plat possible et qui ont un excès de peau important, un muscle relâché et parfois également un excès de graisse. Dans tous les cas de figure , une liposuccion première est pratiquée qui va permettre de retirer la graisse sous cutanée en excès et de favoriser le décollement de la paroi abdominale cutanée.

Dès lors, il est possible de pratiquer :

  • La mini abdominoplastie : qui ne décolle que la peau sous l’ombilic . Elle ne permet que de retirer la peau en excès et ne joue pas sur les muscles abdominaux et ne modifie pas non plus la position du nombril. Son seul intérêt réside dans l’absence de cicatrice autour du nombril. La cicatrice sus pubienne est elle identique à une abdominoplastie classique. Elle s’adresse avant tout aux patientes ayant un tablier abdominal sans dégâts majeurs au dessus du nombril.
  • L’abdominoplastie classique: qui corrige tous les défauts à savoir, l’excès de graiss, de peau, et le relâchement musculaire. Elle permet également de remettre l’ombilic en bonne position.

C’est l’intervention de choix lorsque l’on veut avoir le ventre le plus plat possible, car elle traite la peau, les muscles et la graisse.

Docteur Thierry Ktorza
Chirurgien Esthétique, Paris
Docteur Thierry Ktorza

Avant une plastie abdominale

Lors de la consultation initiale, le chirurgien va pouvoir noter les différentes dégradations de votre ventre , à savoir un excès graisseux localisé à l’ensemble ou une partie seulement de l’abdomen, un diastasis des muscles grands droits montrant lors de la contraction des abdominaux une véritable hernie entre ces muscles, une hernie ombilicale associée qu’il sera possible de traiter dans le même temps, l’existence d’un tablier abdominal et de son importance associé ou non à des vergetures. Il notera l’importance de ces vergetures ainsi que leur position pour bien montrer à la patiente celles qui disparaîtront et celles qui subsistent après l’intervention.

Si vous avez un tablier abdominal qui recouvre au moins partiellement le pubis, une prise en charge peut être envisageable par la sécurité sociale. Dans ce cas, le chirurgien remplira une demande d’entente préalable sur un formulaire spécifique que vous adresserez à votre CPAM. Vous serez alors convoquée dans les 15 jours auprès d’un médecin conseil de la sécurité sociale qui vous dira si oui ou non, la prise en charge est effective. Un devis ainsi qu’un consentement éclairé vous seront remis également à l’issue de cette première consultation. Vous en profiterez également pour faire votre consultation d’anesthésie préopératoire, ainsi que la prise de sang nécessaire.

Pendant une plastie abdominale

La durée de l’intervention est de deux à trois heures en moyenne. Une durée d’hospitalisation de 48 à 72 heures est le plus souvent nécessaire car l’intervention se déroule le plus souvent sous anesthésie générale, sachant qu’une anesthésie locorégionale reste possible bien que moins confortable.

L’intervention consiste en une liposuccion première pour retirer la graisse en excès. Le deuxième temps est une une incision basse au niveau du pubis allant d’une aile iliaque à l’autre. Un décollement des tissus au ras des muscles abdominaux est réalisé jusqu’au niveau de l’estomac. Cela va permettre de mettre en avant le diastasis et permettre un resserrement de celui ci par des points de suture adaptés. Enfin, on supprimera le tablier abdominal en coupant l’excès de peau et en extériorisant l’ombilic dans sa nouvelle position plus haute. Une nouvelle technique dite de haute tension supérieure permet de mieux retendre l’ensemble de la peau restante sur le ventre.

Après une plastie abdominale

Lorsqu’une prise en charge est possible un arrêt de travail de deux à quatre semaines est habituellement prescrit. Quand l’intervention est réalisée sans prise en charge, la convalescence est sans arrêt maladie et le plus souvent de deux semaines.

Des pansements par une infirmière seront nécessaire quotidiennement et vous porterez une gaine pendant un mois pour soulager vos muscles abdominaux (nuit et jour les quinze premiers jours , seulement durant la journée les quinze jours suivants). Il faut savoir qu’en cas de prise en charge par la sécurité sociale, la gaine est également prise en charge. Un traitement par médicaments sera instauré pour soulager les douleurs ainsi qu’un traitement par piqûres sous cutanées pour prévenir le risque de phlébites. Il est souhaitable les premiers jours de vous faire aider à la maison pour vous soulager des tâches ménagères et auprès des enfants surtout , ceux en bas âge.

Quels sont les risques opératoires d’une plastie abdominale ?

En choisissant un chirurgien ayant la qualification de chirurgien plasticien et en évitant de vous rendre à l’étranger, vous minimisez ces risques. Le risque essentiel est la phlébite et l’embolie pulmonaire, bien qu’exceptionnel. Il peut nécessiter un transfert dans une unité de soins intensifs.

  • Phlébite et embolie pulmonaire : Le sang s’organise en caillots au niveau des veines du mollet ou de la cuisse. Ces caillots peuvent alors migrer jusqu’aux poumons et être à l’origine de difficultés respiratoires. Le traitement de ces complications est essentiellement préventif par la mise de bas varices pendant l’intervention et l’hospitalisation, par le lever précoce après l’intervention, et enfin par la prescription de médicaments injectables. L’emploi de ces différentes mesures préventives rend cette complication exceptionnelle.
  • Infection : Quand elle survient, c’est entre le 4ème et 8ème jour après l’intervention. Elle se traduit par l’apparition d’une rougeur et d’une douleur au niveau de la cicatrices, puis par la survenue d’un écoulement jaunâtre. Le traitement peut être local avec des pansements plusieurs fois par jour destiné à nettoyer la cicatrice. Une ré intervention peut parfois s’avérer nécessaire quand les pansements sont inefficaces.
  • Hématome : Il s’agit de la formation de caillots de sang sous la peau . Ils sont dus au saignement d’un vaisseau sanguin après l’intervention. Le traitement peut être également local par des pansements ou nécessiter parfois une ré intervention chirurgicale.
  • L’épanchement lymphatique : Complication autrefois classique , mais qui a aujourd’hui presque disparue avec les techniques chirurgicales préventives de capitonnage. Cette complication est due à la section « invisible » des petits vaisseaux lymphatiques qui « donnent » ensuite lieu à une fuite de liquide qui s’accumule sous la cicatrice. Cette complication est à l’origine d’une bosse sous la peau qu’il est nécessaire de ponctionner tous les deux à trois jours.
  • Les imperfections de résultat : Cela peut être un excès graisseux résiduel, une cicatrice asymétrique, un nombril trop haut ou trop bas, une cicatrice trop voyante, etc…

Combien coûte une plastie abdominale ?

Le prix d’une plastie abdominale sans prise en charge varie de est 4500 à 6500 euros TTC selon l’importance de l’intervention. Ce tarif inclut les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, les frais de bloc opératoire et d’hospitalisation, et le suivi pendant un an.

En cas de prise en charge par la sécurité sociale, il existe un dépassement d’honoraires, qui représente la fraction d’honoraires non prise en charge par la sécurité sociale, et qui peut être pris en charge par votre mutuelle selon le contrat que vous avez souscrit. Ce dépassement d’honoraires varie de 2500 à 3800 euros selon les cas. La plastie abdominale est prise en charge par la sécurité sociale après demande d’entente préalabl auprès de la caisse primaire d’assurance maladie. La demande est faite sur un formulaire pré imprimé délivré par le chirurgien au cours de la consultation. Il existe cependant un dépassement d’honoraires qui peut être pris en charge par votre mutuelle si vous en possédez une. Il faut savoir qu’actuellement les demandes d’entente sont très souvent rejetées par la sécurité sociale. Elles ne prennent aujourd’hui que les patientes ayant de volumineux tabliers abdominaux qui recouvrent le pubis au moins partiellement. Le fait d’avoir eu une ou plusieurs grossesses n’entre pas en ligne de compte dans la prise en charge contrairement aux idées reçues.

Photo avant et après une plastie abdominale

Photos avant et après une abdominoplastie

Photos avant et après une plastie abdominale esthétique, associée à une liposuccion, ou la sécurité sociale n’est pas intervenue dans la mesure ou le tablier ne recouvre pas même partiellement le pubis. On peut noter une toute petite cicatrice verticale au-dessus de la cicatrice sus pubienne qui est l’ancien orifice de l’ombilic qu’il a fallu refermer.

Consultez d'autres photos avant et après une plastie abdominale.

Cabinet du Docteur Ktorza à Paris, 75016

Vous avez une question ?

Le Docteur Thierry Ktorza vous accueille dans son cabinet 25, rue Raynouard 75016 Paris

Les réponses à vos questions sur la plastie abdominale

Quand peut on reprendre une activité normale ?

Après une semaine, les douleurs ont raisonnablement disparues, et le cours de l’activité quotidienne normale peut être repris progressivement et raisonnablement. Une véritable activité professionnelle peut être reprise après 3 semaines si celle ci ne comporte pas d’activité physique trop pénible. Il s’agit cependant d’une intervention le plus souvent prise en charge par la sécurité sociale et pour laquelle un arrêt de travail est prescrit à la sortie d’hospitalisation. Celui ci est de 3 semaines à un mois selon les cas. Une période de 2 mois est raisonnable pour reprendre une activité sportive.

Pourquoi proposer cette intervention avec cicatrice et non une liposuccion ?

La liposuccion aspire la graisse en excès sans enlever de la peau. Cependant, elle autorise un certain degré de rétraction cutané qui n’est pas toujours suffisant si l’excès de peau est important. La plastie abdominale est alors indispensable si l’on veut obtenir un résultat satisfaisant. Il faut cependant savoir que dès qu’il existe un excès de graisse sur le ventre, une liposuccion est associée à la plastie abdominale. Celle ci est essentielle à l’obtention d’un bon résultat car elle permet d’affiner le ventre en particulier au dessus de l’ombilic.

Quelle est la longueur de la cicatrice ?

Dans le cas d’une vraie plastie abdominale avec un excès de peau important, celle ci va d’un bord à l’autre de l’abdomen en passant au ras du pubis. Il s’agit d’une cicatrice longue mais fine et totalement dissimulée dans le maillot de bain. Une deuxième cicatrice est présente entourant le nombril. Dans certains cas particuliers où l’excès de peau est peu important, il est possible de réaliser une « mini » plastie abdominale. La cicatrice est alors plus courte et il n’existe pas de cicatrice autour de l’ombilic.

Est-ce une intervention douloureuse ?

Cette intervention n’est classiquement pas douloureuse. Elle est surtout inconfortable, liée à la tension exercée sur la peau. En fait, elle est surtout éprouvante et fatigante mais la douleur en elle même est peu importante. Il faudra veiller surtout à rester en position demi-assise le plus souvent pour soulager la tension sur la peau du ventre retendue.

Peut-on réaliser une plastie abdominale avant une ou plusieurs grossesses ?

Il est bien sur préférable de se faire opérer une fois les grossesses achevées. Mais il n’y a pas de contre indication absolue à une grossesse après une plastie abdominale si ce n’est qu’un délai de 2 ans est souhaitable après l’intervention.

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris.

Contenu rédigé par le Dr Thierry Ktorza - Dernière mise à jour le 13 avril 2020

Dernières actualités sur la plastie abdominale

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !




Vos derniers commentaires

  • saidoun

    9 juillet 2020

    Bonjour,
    Quel est le montant du dépassement d’honoraires d’une abdominoplastie?
    Et si j ai 10 kg en trop, peut on commencer les démarches et profiter de ce temps pour perdre du poids?
    Merci

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      12 juillet 2020

      Bonjour,
      J’aurais besoin de vous examiner pour vous donner le montant du dépassement d’honoraires d’une abdominoplastie qui dépend de l’importance de l’intervention. Une fourchette de 3000 à 5000 euros est envisageable. Ce dépassement d’honoraires peut être pris en charge par votre mutuelle selon le contrat que vous avez souscrit.
      Il est primordial de vous opérer avec un poids stable car toute variation de poids ultérieure à l’intervention dégradera le résultat. Si vous avez 10 kg à perdre, on peut bien sûr commencer les démarches car celles ci prennent en moyenne deux mois minimum.

  • Ahmidou

    15 novembre 2018

    Bonjour Dr Ktorza
    après une plastie abdominale combien de temps après peut on se faire un piercing au nombril?
    merci d avance

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      19 novembre 2018

      Il est possible de se faire poser un piercing après deux mois environ. La cicatrisation doit être totale et l’ombilic non déformé. Il est préférable de demander à votre chirurgien juste avant de le faire si celui ci vous donne le feu vert.

  • Muriel Saulus

    1 août 2018

    Bonjour Docteur j’ai 60 ans, un ventre proéminent, un tablier qui recouvre le pubis, les grands droits complètement écartés, bref la candidate idéale pour me faire opérer, d’ailleurs à l’époque, la CPAM avait accepté l’opération.
    Mais, j’ai des problèmes de lombaires qui me font souffrir régulièrement, d’arthrose également, mais surtout des fourmillements dans les pieds et aucun médecin ne trouve d’où ça vient.
    J’ai arrêté de fumer depuis 2 mois, je souhaiterais savoir si je peux prétendre à l’opération malgré ses petits soucis dus à mon âge, ou est-ce risqué ?
    Je vous remercie.

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      6 août 2018

      Bonjour,
      Votre âge n’est en rien un obstacle à l’intervention. Vous pouvez l’envisager en toute tranquillité.Il existe des risques certes mais ils demeurent exceptionnels et le fait d’avoir arrêter de fumer est une très bonne chose.

  • Lembeme

    26 juin 2018

    J’ai eu une césarienne il y’a 2 mon ventre et encore sensible puis j faire deja a l abdoplastie

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      27 juin 2018

      Bonjour,
      Il est souhaitable d’attendre surtout que vous ayez retrouvé un poids stable avant d’envisager une abdominoplastie. Sur le plan pratique ,’intervention est réalisable mais ce qui compte surtout est d’éviter les variations de poids importantes qui pourraient dégrader ultérieurement le résultat.

  • Leslie

    23 mai 2018

    Bonjour Docteur,

    Après une abdomino plastie, à partir de combien de temps peut-on porter des charges lourdes comme des packs d’eau par exemple ?

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      28 mai 2018

      Bonjour
      Si une cure de diastasis a été réalisée , il faut attendre un minimum de deux mois avant de pousser sur ses abdominaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *