Les douleurs après l’abdominoplastie : comprendre et prendre en charge

Les douleurs après l’abdominoplastie : comprendre et prendre en charge

Comparée à d’autres opérations de chirurgie esthétique, l’abdominoplastie occasionne des douleurs plus importantes à cause de la zone d’intervention plus grande et surtout à cause du geste de resserement des muscles abdominaux. Des gestes essentiels sont à adopter pour atténuer les douleurs après la chirurgie abdominale.

Abdominoplastie : des douleurs qui varient en fonction de l’étendue de l’intervention

Certaines opérations d’abdominoplastie associent une petite liposuccion sur une petite zone autour du nombril. D’autres interventions plus importantes associent la liposuccion du ventre à ce que l’on appelle le diastasis, c’est-à-dire l’acte qui vise à retendre et redresser les muscles des grands droits dans le ventre. Par ailleurs, la peau en excès est retirée pour permettre d’obtenir un résultat optimal. La douleur postopératoire ressentie après l’abdominoplastie variera donc considérablement en fonction des actes.

Aucune douleur n’est ressentie durant l’intervention chirurgicale puisque le patient est placé sous anesthésie générale. Pour atténuer les douleurs en salle de réveil, notamment s’il y a eu une intervention au niveau des muscles, on place un cathéter qui diffuse un anesthésique local près des cicatrices. Après 24 à 48 heures, cette diffusion est remplacée par l’administration d’un antalgique, dont la dose variera en fonction du patient, mais aussi de l’intensité de la douleur.

Après l’hospitalisation, on estime que les douleurs liées à une opération d’abdominoplastie sont tout à fait supportables et comparables à une courbature des muscles abdominaux..

Les gestes essentiels pour minimiser les douleurs postopératoires

Outre les gestes hospitaliers comme la prise d’antidouleurs il y a des habitudes à prendre pendant la convalescence pour minimiser les inconvénients suite à l’intervention. Ainsi, pour les jours qui suivent l’abdominoplastie, il est indispensable de se mettre dans une position semi-assise, ceci afin de ne pas distendre les cicatrices. Cette position est d’autant plus importante qu’une opération de diastasis implique non seulement la peau, mais toute la masse musculaire au niveau de l’abdomen.

Les incisions doivent être traitées avec grand soin. À l’hôpital, les infirmiers s’occupent généralement du remplacement des pansements. Par la suite, il faut le faire régulièrement à domicile ou auprès d’un professionnel de santé en respectant scrupuleusement les indications du chirurgien.

On déconseille vivement la reprise du sport avant la disparition des douleurs. Il est donc essentiel de respecter une alimentation saine pour éviter toute prise de poids brusque qui risquerait d’affecter l’opération. La cigarette et l’alcool sont également prohibés, car ils ralentissent la cicatrisation.

Pour atténuer le déplacement des muscles et de la peau, n’oubliez jamais de porter la gaine qui vous aura été remise. N’exposez jamais vos cicatrices au soleil. Par ailleurs, il est utile de ne pas travailler deux à quatre semaines après l’abdominoplastie pour que le corps se repose. Un travail anticipé peut occasionner des douleurs supplémentaires et allonger la période de guérison.

Les douleurs disparaissent généralement 4 à 6 semaines après l’abdominoplastie s’il n’y a pas de complication. Le respect des préconisations facilite la récupération.

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !