Nymphoplastie de réduction

Qu’est-ce qu’une nymphoplastie ?

La nymphoplastie de réduction consiste à réduire la longueur et la surface des petites lèvres mais il faut surtout veiller à leur conserver leur anatomie. Il ne faut absolument pas pratiquer de mutilation des petites lèvres mais grâce à une technique chirurgicale de plastie retrouver une petite lèvre qui aura un aspect normal tout en diminuant sa surface et sa longueur.

Photo avant après d’une nymphoplastie

Nymphosplastie de réduction, photo avant et après une interventionLa nymphoplastie est une intervention de chirurgie esthétique visant à réduire la surface et le volume des petites lèvres du sexe féminin. Cette intervention, d’une durée de 30 à 45 minutes et prise en charge par la sécurité sociale, permet de réduire la longueur et la surface des petites lèvres tout en conservant leur anatomie. Découvrez, sous forme d’une séquence photo, comment se déroule une nymphoplastie de réduction ?

Quel est le principe de la nymphoplastie de réduction ?

La nymphoplastie de réduction s’adresse aux patientes présentant une hypertrophie des lèvres génitales (des petites lèvres hypertrophiées longues ou larges). La raison en est alors esthétique ou fonctionnelle. En effet, ces petites lèvres peuvent être gênantes d’un point de vue esthétique, d’un point de vue physique lors par exemple de la pratique du vélo ou lors des rapports sexuels.

Cette intervention consiste à réduire le volume des petites lèvres sans en modifier leur forme. C’est en effet essentiel, car les petites lèvres doivent conserver une anatomie normale. Le chirurgien réalise alors une plastie des petites lèvres en conservant la partie la plus sensible des petites lèvres c’est à dire les deux premiers tiers en partant du clitoris. Cette notion qui consiste à conserver la sensibilité est également très importante. Cette intervention est peu connue des chirurgiens et nécessite une bonne expérience si l’on désire un résultat optimal. Pour les patients friands de technologie au passage, il n’existe pas de nymphoplastie au laser.

Comment se déroule une nymphoplastie de réduction ?

Avant une nymphoplastie

La consultation initiale est essentielle et elle permet de constater l’excroissance des lèvres génitales. Le chirurgien vous expliquera alors l’opération des petites lèvres et son principe, le déroulé des évènements, les douleurs possibles, la durée de convalescence, le suivi nécessaire et répondre à toutes vos questions également sur le prix d’une réduction des petites lèvres. Il vous remettra également une fiche d’information sur l’opération des lèvres intimes et vous donnera un devis détaillé sur le coût de la nymphoplastie que vous pourrez soumettre à votre mutuelle.

Pendant l’opération des petites lèvres

L’hospitalisation sera de 24 heures en principe, parfois ambulatoire si les conditions sont requises. Vous entrez le matin de l’intervention qui se déroulera le plus souvent sous anesthésie générale pour des questions de confort. La nymphoplastie de réduction dure 45 minutes en moyenne.

Après la nymphoplastie

Une convalescence d’une semaine est souhaitable et il vous sera fait un arrêt de travail. Des soins de qualité sont essentiels avec une hygiène irréprochable pour éviter toute macération au niveau des cicatrices placées dans des plis naturels. Les douleurs sont à type de gêne et bien calmées par les antalgiques usuels.

Quel est le prix d’une nymphoplastie sur Paris ?

La nymphoplastie est une chirurgie prise en charge par la sécurité sociale. Il existe cependant un dépassement d’honoraires de 1500 euros dont le remboursement peut être pris en charge par votre mutuelle selon le contrat que vous avez souscrit avec elle.

Cette prise en charge est motivée par le risque de douleurs lors des rapports sexuels ou « dysparéunie » (lorsque les petites lèvres sont de volume important elles peuvent constituer une gène dans le déroulement des rapports sexuels à l’origine de douleurs, appelées « dysparéunies »). L’excroissance des lèvres génitales peut constituer une gène dans le déroulement des rapports sexuels à l’origine de douleurs. Ces douleurs peuvent donc nuire à la fertilité d’un couple, d’où la nymphoplastie prise en charge par la sécurité sociale.

Les réponses à vos questions sur la nymphoplastie

Quel est le principe de la nymphoplastie de réduction ?

Cette intervention consiste à réduire le volume des petites lèvres sans en modifier leur forme. C’est en effet essentiel, car les petites lèvres doivent conserver une anatomie normale. Le chirurgien réalise alors une plastie des petites lèvres en conservant la partie la plus sensible des petites lèvres c’est à dire les deux premiers tiers en partant du clitoris. Cette notion qui consiste à conserver la sensibilité est également très importante. Cette intervention est peu connue des chirurgiens et nécessite une bonne expérience si l’on désire un résultat optimal.

Combien de temps dure l’hospitalisation pour une nymphoplastie ?

L’hospitalisation dure 24 heures le plus souvent, parfois ambulatoire avec une entrée et une sortie le jour même si les conditions sont réunies. L’intervention dure 45 minutes environ. Cette intervention peut être réalisée sous anesthésie locale, péridurale ou une neuroleptanalgésie. Une anesthésie générale n’est en rien obligatoire même si elle est le plus souvent conseillée.

La nymphoplastie est-elle une intervention douloureuse ?

Cette intervention est plus inconfortable que douloureuse, la gêne étant liée à l’oedème ou gonflement des petites lèvres dans les trois jours suivant l’intervention. Les douleurs sont très facilement calmées par les médicaments prescrits.

Quelles sont les complications possibles d’une nymphoplastie ?

Les complications sont extrêmement rares dans ce type d’intervention. La complication essentielle réside dans la cicatrisation de la nymphoplastie avec le risque de désunion qui peut nécessiter une petite reprise chirurgicale sous anesthésie locale. Pas de risque d’hématomes ni d’infection. Au niveau des sensations, il est possible d’avoir une diminution de la sensibilité pendant quelques semaines mais toujours transitoire.

Quand peut-on reprendre ses activités sexuelles après une nymphoplastie ?

On peut reprendre ses activités sexuelles après 4 à 6 semaines. Il faudra que ce soit validé, lors des visites de contrôle, par le chirurgien qui jugera si la cicatrisation de la nymphoplastie est de qualité satisfaisante.

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien esthétique et spécialiste en réduction des lèvres intimes vous reçoit dans son centre esthétique à Paris dans le 16ème arrondissement à deux pas de la rue de Passy.

Les principales questions et réponses sur la nymphoplastie en vidéo

Derniers articles sur la nymphoplastie

Labiaplastie

Qu'est ce qu'une labiaplastie ? La labiaplastie, également souvent dénommée labioplastie est le synonyme de la nymphoplastie de réduction. Il s’agit d’une intervention destinée à corriger de trop grandes lèvres de la vulve (hypertrophie labiale ou hypertrophie de la vulve).…

La labioplastie, une nouvelle tendance en Grande-Bretagne ?

Photos avant et après d'une opération des lèvres génitales
Les actes de chirurgie esthétique du sexe féminin ont connu une forte augmentation au cours des dernières années, notamment chez les adolescentes. D’après des statistiques fournies par le Collège National des Gynécologues Obstétriciens (RCOG) d’Angleterre, le nombre de labioplasties a…
Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publié le 11/06/2017

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)

4.PRISE DE RENDEZ-VOUS