Comment se déroule une nymphoplastie de réduction ?

Illustration en séquence photo d’une intervention pour une nymphoplastie de réduction lors de laquelle a été utilisé une technique révolutionnaire, la fermeture en trois feuillets.

Pourquoi effectuer une nymphoplastie de réduction ?

La demande de nymphoplastie de réduction est motivée par la longueur excessive des petites lèvres vaginales à l’origine de :

  • Gêne et douleurs lors des rapports sexuels (dysparéunie)
  • Gêne à la vie courante comme la pratique du sport
  • Gêne sociale et psychologique

Est-ce que cette intervention est prise en charge par la sécurité sociale ?

Cette intervention est prise en charge par la sécurité sociale. Il existe cependant un dépassement d’honoraires de 1000 à 1800 euros qui peut être pris en charge par votre mutuelle selon le contrat souscrit avec elle.

Comment se déroule l’intervention ?

Voici un exemple classique avec une hypertrophie des petites lèvres. Cette intervention peut être réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale (péridurale).

Hypertrophie des petites lèvres, avant intervention

Voici sur la photo suivante la zone hachurée à retirer. Il s’agit de la technique en triangle qui permet de réduire les petites lèvres en respectant l’anatomie de celles-ci.

Nymphoplastie et technique en triangle

La partie extérieure des petites lèvres avec la zone hachurée à retirer.

Nymphoplastie et partie hachurée extérieure

La partie intérieure des petites lèvres.

Nymphoplastie et triangle intérieur hachuré

En plus de l’anesthésie générale ou locorégionale, une infiltration d’anesthésie locale est pratiquée sur la zone opérée dont le but est de diminuer la douleur en post opératoire.

Nymphoplastie et anesthésie locale

L’opération peut alors ainsi commencer avec le retrait de la zone hachurée.

Nymphoplastie de réduction et retrait petites lèvres

Puis intervient la suture de la zone restante en trois épaisseurs de suture pour éviter les désunions de cette zone de cicatrice qui sera quasi invisible. Suture du premier plan le plus profond.

Nymphoplastie et suture du premier plan

Suture du plan intermédiaire moyen.

Nymphoplastie et suture du plan intermédiaire moyen

Enfin la suture du plan le plus superficiel.

Nymphoplastie et suture du plansuperficiel

Et voilà le premier coté fini

Nymphoplastie côté des lèvres-terminées

Et enfin avec le deuxième coté.

Nymphoplastie après intervention des lèvres

Est-ce que le résultat est naturel ?

En conclusion, cette intervention donne d’excellents résultats avec cette technique très naturelle en triangle et également cette fermeture en trois plans qui permet d’éviter l’écueil majeur de cette intervention, à savoir la désunion de cicatrice (qui peut nécessiter une retouche chirurgicale).

Quelles sont les suites post-opératoires ?

Les suites sont très simples mais doivent être soigneusement suivies :

  • Lavage et séchage soigneux des petites lèvres plusieurs fois par jour.
  • Patienter deux mois avant la reprise des activités sexuelles et du sport.
  • Eviter les vêtements moulants ou serrés qui peuvent entraîner une atmosphère humide cicatrices et favoriser donc la désunion des cicatrices.
  • Les fils sont résorbables et vont se dissoudre seuls sans nécessité de retrait. Les cicatrices vont s’atténuer pour ne presque plus se voir.

Publié le 15/10/2012

Par le Docteur

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)

4.PRISE DE RENDEZ-VOUS