Lifting frontal

Photo d'un lifting frontal sous endoscopie (avant et après)

Photo avant après d’une intervention pour un lifting frontal sous endoscopie. Cette intervention, d’une durée d’une heure, permet de corriger les rides frontales horizontales, les rides du lion et la position des sourcils lors d’un affaissement du front à l’aide de trois petites incisions au niveau des cheveux.

Qu’est-ce que l’endoscopie ? Avantages de la technique ?

L’endoscopie est une technique qui permet de remplacer la classique incision qui va d’une oreille à l’autre par trois petites incisions dans les cheveux. Une caméra et des instruments chirurgicaux sont introduits par ces incisions et permettent de réaliser cette intervention avec le maximum de sécurité et la même efficacité.

Le lifting frontal sous endoscopie est-il douloureux?

Cette intervention n’est classiquement pas douloureuse. Tout au plus, une sensation de peau cartonnée dans les jours qui suivent l’intervention.

Combien dure l’intervention d’un lifting frontal sous endoscopie ?

La durée de cette intervention est d’une heure.

Que peut-on corriger sur le front ?

  • La position des sourcils : Elle peut être modifiée selon les besoins. C’est l’intérêt majeur car cela permet de corriger un front qui s’affaisse dont la conséquence est une chute des sourcils sur les yeux.
  • Les rides frontales horizontales
  • Les rides du lion : ce sont les rides verticales localisées entre les sourcils

Le botox peut il remplacer le lifting frontal en agissant sur les rides du front ?

L’alternative à la chirurgie est l’injection de toxine botulique sur le front. Cette substance permet très efficacement de paralyser les muscles du front et donc de faire disparaître les rides frontales et les rides du lion. L’inconvénient est sa durée dans le temps limitée à 3 ou 4 mois. Les injections doivent donc être répétées. De plus le botox lisse le front mais ne permet pas de remonter les sourcils comme peut le faire un lifting frontal.

Quels sont les modes d’anesthésie possibles ?

L’anesthésie locale est possible lorsque cette intervention est isolée mais nécessite une bonne motivation . Associée à un lifting cervicofacial, il est préférable d’opter pour une anesthésie générale.

Quels sont les risques opératoires ?

  • L’hématome : Il s’agit d’une collection de sang au niveau du front. Sa survenue se fait dans les premières heures qui suivent l’intervention. Son traitement repose sur l’évacuation du sang le plus souvent sous anesthésie locale.
  • L’infection : Cette complication est très rare . Son traitement est préventif. Il repose sur l’application stricte des règles d’asepsie au bloc opératoire.

Quand peut-on reprendre une activité normale après un lifting frontal sous endoscopie ?

En règle générale, après une semaine. L’oedème a diminué et les douleurs ont disparu.

Peut-on perdre ses cheveux après l’intervention ?

Tout d’abord, l’endoscopie minimise le risque de perte de cheveux car il minimise la rançon cicatricielle. De plus, il existe des précautions chirurgicales destinées à éviter la perte de cheveux en respectant les bulbes pileux.

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publié le 18/02/2016

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)