Le Botox est-il dangereux ?

L’injection de Botox figure aujourd’hui en deuxième position des interventions non chirurgicales les plus prisées après l’injection d’acide hyaluronique. De plus en plus sollicité, son usage a suscité depuis peu de nombreux débats quant à sa dangerosité. Quels sont ses réels effets ? Est-il dangereux pour la santé ? Découvrez les réponses.

Le Botox est-il dangereux ?

Le Botox : de quoi s’agit-il ?

Le Botox, également connu sous le nom de toxine botulique, est une substance purifiée qui est à l’origine secrétée par une bactérie. Il a pour principal rôle d’empêcher les influx nerveux à l’origine des contractions musculaires. C’est ce blocage qui permet à terme de réduire les rides causées par ces contractions.

Le Botox est-il dangereux ?

Il est utilisé en ophtalmologie et en neurologie depuis plus de vingt ans. Le recul que l’on en a est donc tout à fait rassurant sur son absence d’effets secondaires à long terme. À l’instar de nombreux autres produits, l’injection d’une dose inadaptée de Botox peut parfaitement exposer les patients à un risque d’asymétrie légère des rides frontales ou à une légère chute du niveau des sourcils ou des paupières. Ces risques sont toujours transitoires et tout à fait exceptionnels. Pour remédier à ce point, le premier conseil est de faire appel aux services d’un praticien expérimenté et qualifié pour ce type d’intervention. En outre, son usage est surveillé et les avancées technologiques permettent aujourd’hui de réduire les risques liés à l’intervention.

L’injection de Botox est généralement pratiquée sans anesthésie. Toutefois, il est possible d’utiliser un produit anesthésiant pour une intervention dans le plus grand confort. Une heure après l’intervention, vous pourrez reprendre sans souci votre train de vie habituel.

Sur quelles parties du visage le Botox peut-il être injecté ?

L’injection de Botox est généralement réservée aux parties supérieures du visage. C’est le cas notamment du front, des pattes d’oie ou encore des rides du lion. Mais on peut la faire également sur les rides du pourtour de la bouche, les commissures buccales aux coins des lèvres et également sur les rides du cou.

Les précautions d’usage du Botox

L’injection de Botox est déconseillée dans certains cas. C’est le cas des femmes enceintes ou allaitantes, des personnes souffrant d’hypersensibilité ou dont les risques d’allergie à certaines substances sont élevés, de même que celles souffrant de maladies neuromusculaires.

Par ailleurs, afin d’optimiser l’injection du produit, certaines recommandations d’usage sont à prendre en considération. Anti-inflammatoires et médicaments à base d’aspirine sont proscrits dans la semaine qui précède l’intervention ainsi que dans les douze heures qui suivent celle-ci. Il est déconseillé de toucher à la partie traitée ou d’exercer des pressions dessus.

Pour résumer, le Botox peut constituer un risque si on en fait un usage inadapté ou si l’on a recours à un praticien manquant d’expérience clinique. Il est donc important de s’adresser à un professionnel qui, dans tous les cas, sera le mieux placé pour vous expliquer en détails le déroulement de l’injection de Botox et les résultats escomptés.

Publié le 02/06/2017

Par le Docteur

Docteur Thierry KTORZA

Posez votre question à un chirurgien esthétique

Une réponse est donnée sous 24 heures maximum



* Champs obligatoires

NOUS CONTACTER

1.ÊTRE CONTACTÉ DANS LES 24HR

2.REMPLIR LE FORMULAIRE DETAILLÉ
3.NOS COORDONNÉES
Docteur Thierry KTORZA

Docteur
Thierry KTORZA

25 rue Raynouard
75116 PARIS

contact@lachirurgieesthetique.org

Tél. 01 44 05 13 15

Métro : Passy (ligne 6)

4.PRISE DE RENDEZ-VOUS