Injection de botox®

Injection de botox®

Il s’agit de simples injections sous la peau d’un produit destiné à relaxer les muscles du front et autour de l’oeil de façon à diminuer les rides de la partie supérieure du visage sans le figer et créer un effet lifting permettant un véritable rajeunissement.

Il s’agit d’une poudre blanche dont le principe actif est la toxine botulinique de type A extraite du clostridium botulinum. Le clostridium botulinum est la bactérie que l’on retrouvait dans les boîtes de conserve et responsable d’une intoxication alimentaire grave, le botulisme qui pouvait provoquer une paralysie généralisée.

Rassurez-vous, la toxine botulinique de type A qui a été mise au point ne peut provoquer de paralysie généralisée car elle est très atténuée bien sûr . Mais son mode d’action est le même bien que très limité. Elle bloque la transmission entre les nerfs et les muscles, entraînant par la même une « détente » des muscles ciblés et donc une disparition des rides correspondantes.

Il existe plusieurs laboratoires principaux fabriquant la toxine botulique que l’on retrouve chez les praticiens : Vistabel du laboratoire Allergan, Dysport du laboratoire Ipsen Pharma, Azzalure du laboratoire Ipsen Pharma, Bocouture du laboratoire Merz pharma. Seuls le Vistabel, l’azzalure et le Bocouture ont une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en France depuis 2004 pour les indications exclusives des rides de la glabelle (rides verticales du lion), des rides frontales horizontales ainsi que des rides de la patte d’oie (rides qui apparaissent au coin des yeux au sourire forcé).

Elles sont réservées à l’usage professionnel et sa prescription est réservée aux spécialistes en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, en dermatologie et en chirurgie de la face et du cou et chirurgie maxillo-faciale et en ophtalmologie. Il convient de respecter un intervalle minimal de 3 mois entre les 2 séances d’injection.

Raison pour laquelle vous devez être très méfiant si tout autre médecin vous propose de vous traiter par la toxine botulique car ils n’ont pas la formation nécessaire pour l’utilisation de ce produit. Dans la pratique, les indications du botox en esthétique ont évolué et nous verrons les indications hors AMM que le botox peut aujourd’hui traiter dans des mains expérimentées.

Avant les injections de botox

Le chirurgien va s’enquérir dans un premier temps des contre-indications éventuelles, à savoir :

  • Des troubles de la coagulation éventuels (traitement par aspirine ou anticoagulants, hémophilie, etc …)
  • Une grossesse en cours ou un allaitement.
  • Une maladie musculaire (myasthénie) ou neurodégénérative (type sclérose en plaque )
  • La prise d’antibiotiques tels que la gentalline ou la spectinomycine.

Ensuite , l’examen clinique va étudier la balance musculaire frontale à la recherche d’une éventuelle asymétrie, les rides du lion, les rides frontales horizontales ainsi que les ride de la patte d’oie qui pourront être traitées par le botox.

Les complications vous seront exposées et deux documents administratifs vous seront remis, un consentement éclairé ainsi qu’un devis de médecine esthétique. Vous pourrez alors prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Pendant les injections de toxine botulique

Les injections sont indolores et effectuées à l’aide d’aiguilles de 34 gauge, soit vraiment très fines. Vous pouvez si vous le souhaitez mettre de la crème anesthésiante, une demi-heure avant la séance si vous le souhaitez cependant.

Les marques sont de petites papules de l’ordre de 2 à 4mm de diamètre qui vont disparaître après une heure ou deux. Une petite ecchymose ou « bleu » est possible mais parfaitement camouflable. La séance dure une dizaine de minutes.

Après les injections de botox

Il faut éviter les mimiques importantes pendant deux heures après l’intervention pour laisser le produit imprégner les tissus sans se déplacer. Vous pourrez par contre parfaitement sortir dès le soir de l’intervention , tout en sachant que pendant 24 heures, il est déconseillé de faire du sport ou une activité physique importante ni boire d’alcool.

Quel est le prix d’une injection de botox ?

Le tarif d’une séance de botox est de 420 euros TTC, incluant la consultation initiale lorsque la séance est réalisée au décours de celle-ci.

Photo avant et après une injection de botox

Photo avant et après une injection de botox

Exemple de résultat obtenu après une séance d’injection de botox ® (toxine botulique ou vistabel ®). Cette intervention vise à faire disparaître les rides frontales et atténuer les rides du lion sans pour autant figer les expressions du visage.

Réponses à vos questions sur le botox

Comment faire une injection de botox sur Paris ?

Paris est une grande métropole de la chirurgie et médecine esthétique où l’offre de soins est abondante. Dans ce contexte comment s’y retrouver ? Le marché du Botox à Paris est tellement immense que les laboratoires forment tous les médecins, y compris les médecins généralistes à cette pratique. Il est donc essentiel de vous renseigner sur la spécialité du médecin qui vous propose de vous injecter. En effet, Le Botox est légalement réservé aux seuls spécialistes en Chirurgie plastique reconstructrice et Esthétique, aux chirurgiens maxillofaciaux, ainsi qu’aux spécialistes en dermatologie et en ophtalmologie.

Certificat publié sur le site de l'ordre des médecins pour le docteur Thierry Ktorza

Fuyez les centres esthétique divers et variés qui pullulent à Paris. Ce sont en général des médecins généralistes sous payés qui y sont employés et vous n’aurez aucune garantie de la qualité des soins.

La traçabilité des injections de Botox à Paris doit être rigoureuse avec la remise d’un document mentionnant les numéros de lot et de série de l’ampoule injectée. Le flacon utilisé doit vous être réservé. Vous devez voir le praticien l’ouvrir pour vous, et il ne doit en aucun cas être utilisé pour un autre patient. Idem pour vous.

Sur Paris, le chirurgien doit revoir son patient impérativement deux semaines après l’injection initiale pour pouvoir constater l’efficacité de son geste et procéder à une retouche si elle est nécessaire. Cela lui permet également d’adapter son geste pour les séances suivantes. Pour ma part, je recommande deux séances par an de Botox à Paris pour une efficacité optimale.
En conclusion, je peux dire qu’en respectant ces principes simples et pratiques, vous pouvez envisager ces injections en toute sérénité à Paris par un spécialiste en Chirurgie Esthétique tout à fait habilité à vous prodiguer ces soins. Le Botox à Paris ne doit dès lors plus faire peur.

Que faut-il savoir sur le botox ?

Les flacons font 50 U de toxine qui représente la dose nécessaire pour traiter une patiente. Exigez une tracabilité pour savoir quel produit vous a été injecté et refusez une injection à partir d’un flacon déjà ouvert.

Son usage est connu depuis plusieurs dizaine d’année hors esthétique et il permet de traiter le strabisme, les spasmes de la paupière et le torticolis, l’excès de transpiration et le bavage, la migraine, le bruxisme (grincer des dents la nuit), en gastroentérologie, une dysphagie, une fissure anale ou des hémorroides, en urologie une vessie hyperactive.

Son application en esthétique date d’ailleurs de la fin des années 80 ou le Docteur Jean Carruthers, dermatologue américain, découvre par hasard en traitant un spasme des paupières son efficacité sur les rides du lion. Aucun test allergique n’est nécessaire et le risque allergique est exceptionnel pour ce produit.

Les indications ayant l’autorisation de mise sur le marché en esthétique pour le botox sont :

  1. Les rides de la glabelle (ou rides verticales entre les sourcils obtenues lors du froncement maximal des sourcils) : 20 unités sur 50.
  2. Les rides frontales horizontales lors du haussement maximal des sourcils
  3. Les rides latérales périorbitaires obtenues lors du sourire forcé.

Quels sont les résultats après une injection de botox ?

Il est obtenu après 4 à 8 jours en moyenne et il va s’installer progressivement. Vous ne serez pas figé car le mouvement reste possible mais atténué, ce qui permettra aux rides de disparaître. La durée moyenne d’efficacité varie de 4 à 6 mois. Deux séances par an sont recommandées pour un résultat optimal toute l’année. Tout en sachant que l’intervalle minimum entre deux séances est de 3 mois.

L’efficacité de ce traitement est remarquable et son résultat spectaculaire. Ce qui explique son très fort engouement auprès de la population générale. De plus , son action est préventive car en relaxant le muscle , il permet d’éviter et de reculer la formation des rides de cassures de la peau dans le temps.

Son usage peut ainsi toucher une population allant de 25 /30 ans à 70 ou plus.

Quelles sont les effets indésirables ou complications ?

Les complications ou effets indésirables :

  • Asymétrie de résultat
  • Migraines
  • Sécheresse oculaire
  • Ptosis ou chute de la paupière : C’est la complication spécifique du botox. Sa cause est due à la diffusion du produit dans le muscle releveur de la paupière. Cela peut être du une faute technique du chirurgien ou au non-respect des règles de conduite post opératoire à respecter énoncées plus haut. Mais rassurez-vous , cette complication est toujours réversible et dans tous les cas, la paupière revient à la normale.
  • Bleus ou ecchymoses dûs à l’injection
  • Diplopie transitoire (vue double)
  • Résistance au traitement généralement le fait d’injections trop rapprochées et trop fréquentes.
  • Allergie exceptionnelle
  • Enfin chute des front , la traditionnelle casquette , que l’on rencontre chez les patientes ayant des paupières avec excès de peau important et qui auraient nécessité une chirurgie des paupières au préalable.

Enfin et cela doit être su, on ne doit jamais réaliser de botox en même temps qu’une chirurgie dans les mêmes zones type blépharoplastie (chirurgie des paupières) ou lifting du visage ou rhinoplastie du fait des risques de diffusion du produit.

Quelles sont les autres zones que l’on peut traiter avec du Botox © ?

De nombreux progrès ont été faits en matière d’injections avec le botox . Il n’est plus limité au front mais il peut traiter l’ensemble du visage comme le montre ces exemples de bas en haut du visage :

Les différentes rides du visage et traitement possible avec le botox

  • Les cordes platysmales du cou (ce sont les deux cordes qui se tendent du menton jusqu’au cou et qui témoignent du relâchement du muscle platysma du cou).
  • Les fripures du menton
  • Les fripures de la joue
  • L’hypertrophie du masseter à l’angle de la mâchoire, lorsque celui-ci rend la mâchoire trop carrée.
  • Les rides de la lèvre supérieure
  • La pointe du nez lorsqu’elle est tombante en dynamique
  • Les petites ridules sous les paupières inférieures
  • Les rides de la patte d’oie
  • Les rides de la gabelle ou rides du lion
  • Les rides horizontales du front
  • Relever le sourcil dans sa totalité ou bien seulement dans sa partie externe , soit la queue des sourcils.

Peut-on associer botox et acide hyaluronique?

Oui, ces deux traitements sont complémentaires dans la mesure où leur mode d’action est différent. Le botox détend les muscles alors que l’acide hyaluronique remplit les rides ou restaure les volumes. Il n’existe en outre aucune interaction médicamenteuse entre les deux produits.

Peut-on associer botox et chirurgie?

La chirurgie esthétique qui se situe dans le même périmètre d’action que le botox ne doit jamais être associée pour des raisons de risque de diffusion du botox qui pourrait avoir des conséquences fâcheuse sur les muscles du visage. Cette notion est peu connue et expliquée mais vous devez la garder en mémoire si jamais on vous le proposait.

Dernières actualités sur le botox

Photo avant et après une injection de botox
Le Botox est-il dangereux ?

L’injection de Botox figure aujourd’hui en deuxième position des interventions non chirurgicales les plus prisées après l’injection d’acide hyaluronique. De…

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !




Vos derniers commentaires

  • Insaf

    10 janvier 2017

    Diplopie et ptosis apres injection du Botox

    • Docteur Thierry Ktorza

      Docteur Thierry Ktorza

      28 janvier 2017

      Bonjour
      Ces deux effets indésirables sont possibles mais ils restent réversibles dans tous les cas après une période de deux mois environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *