Botox : des injections pour lutter contre la dépression

Botox : des injections pour lutter contre la dépression

Une injection de botox permettrait non seulement de retrouver un visage plus jeune, mais également d’éviter la dépression. C’est le résultat d’une étude de l’université de Bâle et de la Haute École de médecine d’Hanovre.

Retrouver un moral au top grâce au botox

La toxine botulique purifiée de type A ou botox est reconnue comme un traitement contre les rides entre les sourcils. Ce produit phare de la médecine esthétique fait chaque année de nombreuses adeptes. Ayant pour but de combler les rides, il pourrait également être un anti-dépresseur efficace. En 2006, une étude a déjà été réalisée par un dermatologue du Maryland, Eric Finzi, démontrant que ses patientes ayant reçu des injections étaient moins dépressives.

En 2009, un psychologue de l’université de Cardiff, Michael Lexis, a également précisé que les crises d’anxiété et d’irritabilité chez les femmes qui choisissent de se faire injecter du botox sont moins élevées. En mai 2014, le Journal of Psychiatric Research a publié une étude menée par des chercheurs de l’Université de Bâle et de la Haute École de médecine d’Hanovre selon laquelle les patientes ne sont pas victimes de coup de blues après les injections. Les sourcils qui ne froncent plus donneraient une image plus positive de soi.

La théorie du facial feedback

L’étude a été pratiquée sur 30 patients qui présentaient des problèmes de dépression. Les anti-dépresseurs ont été jugés non concluants. Par contre, la moitié des femmes qui ont reçu la toxine botulique ont constaté une nette amélioration de leur état de santé deux semaines plus tard, contrairement à celles qui ont reçu une injection avec un placebo.

Pour le professeur Tillmann Krüger de l’École de médecine d’Hanovre, l’effet serait dû au feed-back facial. Les expressions de colère ou de tristesse sont paralysées temporairement grâce aux injections de botox. Les informations pro-dépression sont bloquées pour apporter un effet plus positif. Il existe une sorte de rétroaction provoquée entre les muscles des expressions du visage et l’humeur.

Les études ont également montré que d’autres causes entrent en jeu, notamment la réaction positive ou le regard des autres sur soi après une injection de botox, ainsi que son propre regard. Bien que ces résultats aient été publiés, certains chercheurs comme le psychiatre spécialiste de la dépression, Dr David Gourion, estiment que le botox n’est pas le remède miracle pour améliorer la santé mentale d’une personne sachant que la dépression est une maladie provoquée par des éléments cognitifs, corporels et émotionnels.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !