Cloison nasale déviée : les solutions

Cloison nasale déviée : les solutions

Une déformation de la cloison nasale peut être sans conséquence. Toutefois, dans les cas les plus graves, cette anomalie peut occasionner des gênes respiratoires, des ronflements et un défaut esthétique. Heureusement, vous pouvez envisager un redressement de cette cloison nasale. Quelles sont les solutions possibles ? Détails.

Qu’est-ce que la déviation de la cloison nasale ?

La cloison nasale est la paroi médiane intérieure qui sépare les narines. Cet organe est sujet à une anomalie, communément appelée déviation de la cloison nasale. Les chiffres indiquent que près de 80% de la population sont atteints de cette malformation. Dans la plupart des cas, cette dernière n’a aucune conséquence, ni sur l’esthétique du nez, ni sur son fonctionnement (respiration).

Toutefois, pour certains, la déviation (vers la droite ou la gauche) peut être plus ou moins prononcée ce qui a pour conséquence d’altérer la respiration, de favoriser le ronflement ou la sinusite, etc. La déviation du septum nasal peut toucher le cartilage, les os du nez ou les deux à la fois.

Les principales causes de la déviation nasales

La déviation de la cloison nasale peut apparaître à la naissance. Il s’agit dans ce cas d’une anomalie anatomique congénitale. La malformation est aussi, dans de nombreux cas, la conséquence d’un traumatisme, d’un choc violent reçu lors de la pratique d’une activité sportive par exemple ou d’un accident.

Quels sont les symptômes d’une déviation de la cloison nasale ?

L’obstruction nasale et les affections connexes peuvent être attribuées à une déviation de la cloison nasale. Il s’agit notamment :

  • des gênes ou des difficultés respiratoires
  • d’une sensation de nez bouché sur un côté
  • des ronflements
  • des maux de tête fréquents, parfois permanents
  • d’une voix nasonnées
  • des éternuements fréquents
  • des infections ORL, notamment des oreilles ou du sinus
  • des saignements de nez répétés
  • d’une altération de l’odorat
  • des douleurs faciales

Si vous présentez l’un ou l’autre de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter un médecin ORL. Ce dernier confirme ou infirme un cas de paroi nasale déviée via une endoscopie nasale et éventuellement un scanner de la face.

Les conséquences de la déviation de la cloison nasale

L’obstruction nasale qui favorise la sinusite ou la rhinopharyngite, le ronflement, l’apnée du sommeil sont la principale conséquence d’une déformation de la cloison nasale. Ces manifestations sont parfois associées à une déformation esthétique du nez. Le nez paraît alors tordu.

Un écarteur nasal contre les effets de la déviation de la cloison nasale

Vous avez la cloison nasale déviée ? Vous avez subi un déplacement de la cloison nasale après un choc ? Si cette anomalie vous empêche de respirer correctement, si elle provoque une sensation permanente de nez bouché, vous pouvez utiliser un écarteur de narine ou dilatateur nasal. Ce dispositif est indiqué pour décongestionner le nez.

Un écarteur nasal est simple d’utilisation mais l’efficacité n’est pas toujours au rendez-vous. La performance des dilatateurs varie d’un modèle à un autre, d’une marque à une autre. Son effet est par ailleurs éphémère. Aussi, la chirurgie reste la solution ultime contre une déviation de la cloison nasale.

La septoplastie pour traiter la déviation de la cloison nasale

Si la déviation de la cloison nasale est réellement handicapante au quotidien, vous pouvez envisager un traitement chirurgical : la septoplastie. Cette intervention consiste à remodeler la cloison du nez déviée, ce qui permet de rétablir la bonne circulation du flux d’air dans le nez et in fine permettre au patient de retrouver une bonne respiration.

La septoplastie peut être une opération fonctionnelle lorsqu’elle vise l’amélioration de la respiration ou esthétique si elle permet de corriger un nez tordu. La septoplastie peut néanmoins avoir un double objectifs, fonctionnel et esthétique.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention peut se faire en ambulatoire mais dans la plupart des cas, une hospitalisation de 24 à 72 heures est nécessaire. L’opération d’une cloison nasale déviée se pratique sous anesthésie générale. Vous serez informé de toutes les modalités de l’intervention durant le premier rendez-vous obligatoire avec le chirurgien. Vous effectuerez ensuite des examens médicaux supplémentaires et un entretien avec l’anesthésiste en seconde consultation.

Durant l’intervention, les chirurgiens utilisent généralement la technique des voies respiratoires, ce qui évite les cicatrices résiduelles. Exceptionnellement, une légère incision cutanée peut être nécessaire mais les cicatrices restent pratiquement invisibles. En fin d’intervention, le chirurgien pose des pansement sous forme de tampons dans les fosses nasales et éventuellement une atèle de part et d’autre de la cloison pour maintenir sa position droite.

Qu’est-ce que je ressens après l’opération ?

Après l’opération, vous ne pouvez respirer par le nez à cause des tampons mais ces pansements sont rapidement retirés, dès le lendemain de l’intervention. Après l’ablation des tampons, les gênes respiratoires peuvent persister. Néanmoins, vous retrouverez progressivement une respiration normale au fil des jours. Vous pouvez ressentir des douleurs faibles à modérées. Les antalgiques prescrits par le chirurgien vous soulageront.

Il y a des risques de maux de tête. Vous pouvez saigner du nez. Les larmoiements sont aussi des suites tout à fait normales de ce type d’intervention. Vous aurez des œdèmes au niveau du nez mais aussi des paupières et de la lèvre supérieure. En fonction de votre état, le chirurgien prescrit un traitement local (crème, spray, …) à entamer dès le retrait des tampons, ceci pour prévenir d’éventuelles complications. Vous pouvez apprécier le résultat final au bout de trois mois environ. La cicatrisation est par contre assez rapide. Elle est complète 2 semaines après l’intervention.

Les bonnes conduites à tenir après l’intervention

Attention, ne vous mouchez pas dans les 24 à 48 heures au moins après une chirurgie de la cloison nasale déviée. Pour éternuer, gardez la bouche bien ouverte. Évitez par ailleurs de gratter les croutes de sang séché dans le nez. Ne prenez pas de médicaments à base d’aspirine, que ce soit avant ou après l’intervention.

L’alcool et le tabac sont tout aussi interdits en pré et post-intervention. Il en est de même pour les expositions au soleil, les bains chauds et toute pression sur le nez. Enfin, respectez les jours de repos prescrits (1 à 2 semaines) par le chirurgien et ne reprenez sports et activités physiques qu’après 2 semaines au plus tôt.

Y a-t-il des risques de complications ?

(Au-delà des complications passagères (saignement, nez bouchés, douleur, …), des complications plus graves peuvent exceptionnellement apparaître. Il s’agit notamment

  • de la fièvre les 24 à 48 heures suivant l’intervention
  • une perforation de la cloison nasale qui cause des sifflements à la respiration
  • une légère déformation de la pointe du nez. Une correction chirurgicale est possible
  • rarement une altération de l’odorat.

Combien coûte une septoplastie ?

Une septoplastie fonctionnelle coûte entre 2500 et 3900 euros contre 4500 à 6900 euros pour une septoplastie esthétique avec rhinoplastie . Le tarif indiqué est forfaitaire. Il inclut toutes les dépenses inhérentes à l’intervention : le coût de l’opération, l’honoraire du chirurgien, l’hospitalisation et les consultations de contrôle post-opératoires.

La question de la prise en charge

Lorsque la chirurgie cloison nasale déviée vise à améliorer la respiration, elle peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale.

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris.

Articles associés

Comment réduire sa poitrine ?
29 juillet 2019 • Aucun commentaire
Comment réduire sa poitrine ?

Une poitrine trop volumineuse peut vite être handicapante au quotidien. On cherche alors à perdre en tour de poitrine, de…

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !