Les différences entre la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice

Les différences entre la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice

Rhinoplastie, blépharoplastie, mammoplastie, et bien d’autres encore. Des mots qui nous renvoient à une seule idée : la chirurgie. Esthétique ou réparatrice ? On n’en saisit pas toujours les frontières. Découvrez en quelques lignes ce qui fait la différence.

La chirurgie réparatrice : pour retrouver un aspect « normal »

La chirurgie réparatrice comporte une intervention chirurgicale. Mais pour être qualifiée de « réparatrice », encore faut-il qu’elle intervienne dans le but de redonner au corps une allure plus « normale », soit parce que celui-ci a subi des séquelles à la suite d’évènements tels qu’un grave accident ou un traumatisme, soit parce que le sujet souffre d’un handicap physique (malformation congénitale).

La chirurgie réparatrice vise essentiellement à « réparer » l’apparence physique en masquant le mieux possible un défaut ou une séquelle. Elle vise donc un résultat à caractère médical. C’est le cas notamment des reprises de cicatrices, des soins dispensés suite à une brûlure ou encore de la reconstruction mammaire après une mastectomie.

Un embellissement grâce à la chirurgie esthétique

Contrairement à la chirurgie réparatrice, celle dite « esthétique » n’intervient que pour le bien-être physique et psychologique de la personne qui en est concernée. L’intervention vise à modifier l’apparence physique u dans une perspective d’embellissement mais également dans le but de supprimer un complexe et de permettre une plus grande confiance en soi. La chirurgie esthétique n’est jamais indispensable d’un point de vue physique Il ne s’agit nullement de réparer un traumatisme physique, mais d’améliorer ou de perfectionner l’aspect physique, souvent parce qu’une personne ne sent pas bien dans sa peau.

Dans ce cas, on ne peut alors jamais qualifier la chirurgie esthétique de « caprice ». Car il faut un énorme courage pour se faire opérer dans le but unique de se sentir mieux dans sa peau. De nombreuses interventions intègrent cette branche de la chirurgie : la chirurgie mammaire, la rhinoplastie, la blépharoplastie, l’abdominoplastie, la liposuccion ou encore le lifting. La chirurgie esthétique peut être donc jugée indispensable aux yeux de ceux qui en bénéficient, notamment lorsqu’il y a un risque sur la santé psychologique et sociale du patient.

L’intérêt de la distinction entre chirurgie esthétique et réparatrice

La chirurgie réparatrice est toujours prise en charge par la sécurité sociale. Seules certaines interventions de chirurgie esthétique sont parfois et sous certaines conditions prises en charge par les organismes sociaux. Elles nécessitent alors toujours l’accord préalable de l’assurance maladie par le biais d’une convocation auprès du médecin conseil de la sécurité sociale. C’est votre chirurgien qui vous dira alors si votre intervention peut être prise en charge ou non auprès de votre caisse primaire d’assurance maladie.

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !