40% des Français envisagent la chirurgie esthétique

40% des Français envisagent la chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique attire de plus en plus les Français. Homme ou femme, l’envie de mettre définitivement fin aux complexes physiques est partagée. Toutefois, chaque sexe émet des besoins spécifiques.

Les Français s’intéressent de plus en plus à la chirurgie esthétique

40% de Français, c’est la proportion que prend le désir de faire appel à la chirurgie pour changer les imperfections du corps. Des études et des sondages (L’Observatoire de la Santé Le Figaro – Weber Shandwick, sondage OpinionWay) ont permis de mettre en exergue que le type d’intervention sollicité varie en fonction du genre. Toutefois, chez les hommes comme chez les femmes, le besoin de mettre définitivement fin à la pilosité constitue une des premières raisons qui incitent à la chirurgie esthétique. Chez les deux sexes, ces poils sont considérés comme disgracieux et dénotent une imperfection dans le culte du corps, et ceci, quelle que soit la zone concernée.

Ce nombre croissant de personnes désireuses de recourir au bistouri s’explique, en partie, par le fait que les interventions ne sont plus aussi coûteuses qu’il y a quelques années. Par ailleurs, les bons spécialistes dans le domaine sont devenus plus accessibles. Enfin, le nombre de personnes sensibles au culte du « beau corps » va crescendo. Sur ce dernier point, certains osent se lancer pour se débarrasser de leurs complexes. Pour d’autres, il s’agit d’un moyen de retrouver confiance en soi.

Les interventions fréquemment sollicitées par les femmes

Sur les 400 000 actes de chirurgie effectués chaque année, 36% consistent à mettre définitivement fin à la repousse des poils. Retrouver un ventre plat et totalement lisse, sans marque de grossesse ni autre imperfection quelconque constitue la seconde priorité des femmes, notamment celles âgées entre 25 et 34 ans. La liposuccion et généralement les interventions sur la cellulite sont utilisées pour parvenir à ce résultat. Les opérations visant à réduire les rides viennent compléter le top 3 des actes de chirurgie esthétique les plus fréquents. Ces actes comprennent aussi bien le lifting que les injections de Botox.

Contrairement aux idées reçues, l’augmentation mammaire ne fait pas l’objet d’autant de demandes. En effet, elle ne récolte que 11% des sollicitations, contre 15% pour la repigmentation de la peau, 14% pour une reconstitution des paupières et la suppression des cernes, ou encore 12% pour une liposuccion des cuisses et des bras.

Les demandes les plus courantes chez les hommes

Les hommes et la chirurgie esthétique

Chez une grande majorité des hommes, le recours à la chirurgie esthétique répond au besoin de soigner son apparence. Ce besoin est de plus en plus important et la clientèle masculine enregistrée par les chirurgiens est passée du simple au triple (5% à 15%) en une dizaine d’années. Mise à part l’épilation au laser, la constitution d’une silhouette zéro défaut, et donc sans les poignées d’amour, est le besoin le plus souvent exprimé. Viennent ensuite les actes visant à remédier à la calvitie partielle ou totale, tels que les implants capillaires ou la greffe. Les opérations chirurgicales visant à supprimer les rides du visage ainsi que celles qui ont pour but d’allonger ou d’épaissir le pénis sont également très prisées.

Les critères à prendre en compte pour bien choisir son chirurgien esthétique

La plaque qui s’affiche devant la porte du chirurgien n’est pas forcément un gage d’assurance de la fiabilité du praticien. Pour avoir le cœur net, il faut toujours se référer à la liste des chirurgiens mise à jour par le Conseil de l’Ordre des médecins. Cette liste classe les praticiens par ordre géographique. Aussi, il n’est pas indispensable de parcourir des kilomètres pour se rendre chez le chirurgien le plus médiatisé. Cette proximité facilite le contrôle et les visites périodiques qui sont indispensables après une intervention. Les consultations seront effectuées dans les règles de l’art et pendant une durée raisonnable.

Source : enquête OpinionWay sur « Les Français et les interventions esthétiques », mai 2014. »

Articles associés

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !