Lifting de cuisse

Lifting de cuisse

Le lifting de cuisse consiste à retendre la peau de l’intérieur de la cuisse de façon à corriger l’excès de peau et de graisse à cet endroit. Une liposuccion première est pratiquée , puis la peau en excès est retirée sur toute la longueur de la cuisse.
La cicatrice est située dans le pli inguinal puis elle se continue le long de la cuisse le plus souvent jusqu’au genoux. Dans de rares cas, la cicatrice n’est située que dans le pli inguinal pour les petits excès de peau situés seulement dans le tiers supérieur de la cuisse.
Le lifting de cuisse s’adresse principalement aux séquelles d’amaigrissements massifs après chirurgie de l’obésité le plus souvent. Mais elle s’adresse également aux patientes plus âgées avec un excès de peau dû à l’âge.
La cicatrice est située de façon à ne pas se voir de face ou de dos en position debout. Elle permet de retrouver de la tonicité à la cuisse et de ne plus avoir cette peau qui « ballote ».

Avant le lifting de cuisse

La première consultation consiste à examiner les cuisses pour évaluer la quantité de peau à retirer et ainsi la longueur de la cicatrice à effectuer. Il est essentiel que le ou la patiente comprenne bien et visualise ce que sera la rançon cicatricielle qui n’est pas négligeable. En contre partie, la peau des cuisses sera bien retendue.
Une prise en charge par la sécurité sociale est parfois envisageable après demande d’entente préalable . Dans ce cas , le chirurgien vous remettra un formulaire pré imprimé à adresser à votre caisse primaire d’assurance maladie par recommandé accusé réception. Dans un délai d’environ 15 jours vous serez convoquée par le médecin conseil de la sécurité sociale qui validera ou non l’accord. Une réponse sera alors donnée par courrier au chirurgien.
Un bilan préopératoire par prise de sang est indispensable ainsi qu’une visite auprès de l’anesthésiste dans le délai d’un mois maximum et de 48 heures minimum.
Vous pourrez dès lors être opéré(e). Il est essentiel d’arrêter de fumer au moins 6 semaines avant l’intervention.

Pendant le lifting de cuisse

La durée d’hospitalisation est en moyenne de 3 à 4 jours. L’intervention dure deux à trois heures. Après un passage en salle de réveil , vous remonterez ensuite dans votre chambre pour le début de la convalescence.

Après le lifting de cuisse

Une période de convalescence de deux à quatre semaines est nécessaire suivant l’importance de l’intervention.En cas de prise en charge , un arrêt de travail vous sera donné à faire valoir auprès de votre employeur. Les soins de cicatrices devront être réalisés par une infirmière à domicile une fois par jour. Vous pourrez vous doucher dès le lendemain de l’intervention et il est conseillé de ne pas rester trop alité durant cette période. Des injections sous cutanés d’anticoagulants seront prescrits pendant une durée de deux semaines.Les fils sont résorbables et il ne sera pas nécessaire de les retirer.
Des visites de contrôle sont prévues chez le chirurgien à une semaine , un mois puis tous les trois mois pendant un an pour surveiller l’évolution de la cicatrisation.

Combien coûte un lifting de cuisse ?

Lorsqu’il n’existe pas de prise en charge par la sécurité sociale, celui ci varie entre 4500 et 5900 euros TTC selon l’importance de l’intervention.
En cas de prise en charge , il existe un dépassement d’honoraires , qui représente la fraction non prise en charge par la sécurité sociale dont le montant varie entre 2800 et 3600 euros. A noter que ce dépassement peut être pris en charge auprès de votre mutuelle selon le contrat que vous avez souscrit avec elle.
A noter que ces prix représentent un fourchette moyenne et peuvent varier selon l’importance et la complexité de l’intervention.

Photo avant et après un lifting de cuisse

Photo avant et après un lifting de cuisse.

Cette intervention a pour but de retendre la peau de l’intérieur de la cuisse afin de corriger la présence de graisse. Cette intervention, dont la durée d'intervention est de 2h30 environ, peut sous certaines conditions être prise en charge par la sécurité sociale

Les réponses à vos questions sur le lifting de cuisse

Est-ce une intervention prise en charge par la sécurité sociale ?

Cette intervention peut parfois être prise en charge par la sécurité sociale après demande d’entente préalable auprès de la sécurité sociale. Cette demande est réalisée sur un formulaire préimprimé délivré par la chirurgien au cours de la consultation. Les patientes pouvant bénéficier de cette prise en charge sont celles ayant des séquelles d’amaigrissement massif ( 30 à 40 kg) en particulier après une chirurgie de l’obésité (anneau gastrique ou by-pass gastrique). Dans tous les autres cas, aucune prise en charge n’est possible et l’intervention reste donc entièrement à la charge de la patiente.

Pourquoi me propose-t-on cette intervention plutôt qu’une simple lipoaspiration ?

La correction de la face interne des cuisses est liée à un excès de peau et de graisse. Si l’excès de peau est trop important, la lipoaspiration ne suffit pas et les résultats seront décevants. Il faut alors proposer d’enlever une partie de la peau à la face interne de cuisse. Une cicatrice est alors inévitable mais le résultat sera à la hauteur des espérances.

Quelle est la rançon cicatricielle ?

La cicatrice est placée parfois dans le pli de la cuisse et est donc parfaitement dissimulée dans le maillot de bain. Dans les autres cas, elle se situe le long de la cuisse du pli inguinal jusqu’à l’aplomb du genou.

Combien de temps dure l’intervention et quelle est la durée d’hospitalisation ?

La durée de l’intervention est de deux heures environ et la durée d’hospitalisation est de 3 à 5 jours selon l’importance de l’intervention.

Quels en sont les risques opératoires ?

  • Hématome : Il s’agit d’une collection de sang au niveau de la face interne de cuisse qui survient en général dans les 24 heures suivant l’intervention. Cette complication peut imposer parfois une ré intervention chirurgicale.
  • Infection : Elle survient en général à partir du 8ème jour, la zone entourant la cicatrice devenant rouge et douloureuse. Le traitement est le plus souvent local par des pansements qui vont déterger la plaie . C’est la complication majeure de cette intervention car la cicatrice est située dans une zone de pli qui a tendance à macérer. Les soins doivent donc être parfaitement réalisés par une infirmière à domicile pour permettre une cicatrisation rapide.

Après combien de temps peut-on reprendre une activité normale ?

Cette intervention impose une forte tension des tissus à la racine de la cuisse. Dans les quinze premiers jours, les mouvements d’écartement des cuisses sont proscrits. Ce type de mouvement sera réalisé progressivement dans les quinze jours suivant. Une activité normale pourra donc être reprise un mois après l’intervention. Pour le sport, il faudra attendre une cicatrisation parfaite, c’est à dire une durée d’un mois ou deux.

Est-ce que cette intervention peut entraîner une modification de l’anatomie des organes génitaux externes ?

Cette intervention peut mais ne doit pas entraîner de modification au niveau de la vulve. Les techniques chirurgicales ont progressé et le chirurgien compétent sait aujourd’hui parfaitement maîtriser ce type de problème.

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *