Prothèses de mollet

Prothèses de mollet

A propos

  • Anesthésie : générale
  • Durée intervention : une heure
  • Convalescence : deux semaines
  • Reprise du sport : un mois
  • Prix : 5800 euros
  • Possibilité de prise en charge : Oui (chirurgie réparatrice)

La pose d’implants prothétiques au niveau des mollets est un acte de chirurgie esthétique destiné à corriger des mollets fins. Son but est de galber cette partie inférieure des jambes souvent difficile à muscler, même avec la pratique de sport intensif.

Qu’est-ce qu’une pose de prothèses de mollet ?

La pose de prothèses de mollet est une intervention chirurgicale qui vise à augmenter le volume ainsi que le galbe des mollets particulièrement fins appelés « mollets de coq ». Le praticien a recours à des implants remplis de gel de silicone cohésif, c’est-à-dire à haute densité, et recouverts d’une enveloppe lisse. De forme ovale ou légèrement allongée, les prothèses sont extrêmement résistantes et s’adaptent à toutes les anatomies.

À noter que les implants pour hommes se concentrent beaucoup plus vers le haut, tandis que les modèles pour femmes sont beaucoup plus tirés vers le bas. Bien entendu, le dispositif est disponible dans plusieurs tailles, allant de 60 à 220 cc. Vous avez ainsi le choix entre un modèle qui descend jusqu’aux chevilles afin d’obtenir une jambe fuselée, ou une version qui s’arrête un peu plus haut pour un rendu beaucoup plus musclé.

Indications : pourquoi et quand faire une pose de prothèses de mollet ?

La pose de prothèses de mollet s’adresse aux patients, hommes et femmes, âgés de plus de 18 ans et dont les mollets sont constitutionnellement peu développés. Il s’agit d’ailleurs de la seule et unique solution efficace pour apporter du volume aux mollets de manière significative.

La pose d’implants de mollet peut être réalisée à des fins esthétiques ou à vocation réparatrice dans le but de corriger des atrophies congénitales, des malformations de type pied-bot, ainsi que les séquelles laissées par les pathologies comme la maladie de Charcot ou la poliomyélite qui provoquent une atrophie de l’un de ou des deux mollets.

Il est tout à fait possible d’associer la pose de prothèses de mollets à d’autres interventions comme :

  • le lipofilling de mollets qui consiste à injecter de la graisse autologue prélevée à des endroits présentant un capital graisseux important comme le ventre ou les cuisses au niveau des mollets dans le but de les galber ;
  • l’injection d’acide hyaluronique hautement réticulé pour augmenter leur volume de façon plus modérée ;
  • la lipoaspiration de certaines zones de surcharge graisseuse, comme les cuisses, les fesses, les hanches, le ventre ou les chevilles pour rééquilibrer la silhouette.

Il s’agit d’une intervention peu connue mais qui rend de remarquables services quand une augmentation du volume des mollets est souhaité car le résultat est sûr, durable et très naturel.

Docteur Thierry Ktorza
Chirurgien Esthétique, Paris
Docteur Thierry Ktorza

Comment se déroule une pose de prothèses de mollet ?

Avant une pose de prothèses de mollet

La pose de prothèses de mollet nécessite des consultations préparatoires. Le chirurgien examine le/la patient(e), prend connaissance du résultat souhaité et apporte toutes les explications sur le déroulement de l’intervention ainsi que les mesures à prendre après l’opération.

Le praticien vous montre le volume de mollet que vous pourrez obtenir à l’aide d’implants réels. Il identifie également les prothèses adaptées à la demande. L’intervention portera alors sur la pose d’une prothèse au niveau de la face interne ou externe du mollet, ou sur une double correction interne et externe qui nécessite la pose de deux prothèses par mollet.

À l’issue de cette consultation préalable, le chirurgien remet au patient un dossier personnalisé avec un devis. Il faut consulter l’anesthésiste au plus tard dans les 48 heures qui précèdent l’intervention. Le/la patient(e) dispose par ailleurs d’un délai de réflexion de 15 jours avant la date prévue de l’intervention.

Dans les 2 semaines qui précèdent l’acte chirurgical, la prise de tout médicament contenant de l’aspirine doit être stoppée. Il ne faut pas non plus oublier d’informer le chirurgien et l’anesthésiste des traitements médicamenteux en cours afin de déterminer s’il est nécessaire de les interrompre. L’arrêt du tabac est également indispensable, compte tenu de ses effets négatifs sur le processus de cicatrisation et de restauration des tissus.

Pendant une pose de prothèses de mollet

La pose d’implants de mollets se déroule généralement sous anesthésie générale et une nuit d’hospitalisation est essentielle pour le confort et la sécurité du ou de la patiente . Dans certains cas, le praticien a recours à une rachianesthésie qui endort seulement le bas du corps. Dans tous les cas, le choix de l’anesthésie se fait de manière tripartite, entre le/la patient(e), le chirurgien et l’anesthésiste.

En ce qui concerne l’intervention proprement dite, le chirurgien commence par une petite incision horizontale d’environ 4 à 6 centimètres au niveau des creux poplités qui se situent derrière les genoux. Il procède ensuite à l’ouverture de la gaine du muscle jumeau. Les implants seront posés dans une loge située sous les muscles.

Le praticien pose une ou deux implants en fonction de l’anatomie du/de la patient(e) et du volume recherché. Il conclut l’intervention par des sutures à l’aide de fils résorbables ainsi qu’un pansement modelant sur chaque jambe.

Après une pose de prothèses de mollet

Dans les jours qui suivent l’acte chirurgical, le/la patient(e) ressentira une légère tension au niveau des mollets ainsi qu’une certaine gêne pour marcher. L’apparition d’un œdème au niveau de la cheville ou des mollets et de quelques ecchymoses n’est pas non plus à écarter. Tous ces désagréments disparaîtront au bout de 2 à 3 semaines. Les douleurs à intensité modérée qui s’estompent en moyenne après une semaine seront traitées avec des antalgiques simples.

Juste après l’intervention chirurgicale, le port de bas ou de chaussettes de contention est obligatoire jour et nuit pendant un mois pour maintenir les prothèses en place. La prise d’anticoagulants sera également nécessaire afin de favoriser la circulation sanguine et de réduire les risques de phlébite pendant environ 2 semaines.

Le chirurgien préconise également le port de chaussures à petits talons pour limiter la contraction des muscles jumeaux ainsi que la pression exercée sur les prothèses. La pose d’implants de mollets demande une période de récupération de 2 semaines durant laquelle le/la patient(e) doit éviter tout type de tension pouvant affecter la cicatrice.

La conduite est fortement déconseillée dans les 10 jours qui suivent la pose des implants. La reprise du sport ne sera possible que dans 2 ou 3 mois après l’opération. Il faut savoir que les cicatrices laissées par la pose de prothèses de mollet sont dissimulées dans les plis de flexion des genoux. Elles seront très discrètes lorsque le processus de cicatrisation sera entièrement achevé.

Les résultats d’une pose de prothèses de mollet

Les résultats de la pose d’implants de mollets sont visibles dans l’immédiat. Un premier aperçu se dessine au bout de 3 semaines, le temps que les œdèmes disparaissent. Le rendu esthétique final s’apprécie après un an, au terme du processus de cicatrisation profonde et superficielle.

Étant donné que le gel de silicone présente une consistance assez proche de celle des tissus, la présence de prothèses est visuellement imperceptible. Les implants sont également discrets au toucher et le fuselage des mollets est parfaitement naturel. Les mollets sont galbés, les tissus raffermis et les prothèses positionnées de manière à ce qu’elles soient visibles aussi bien de face que de profil.

La durée d’une pose de prothèses de mollet

L’intervention dure en moyenne une heure, à raison d’environ 30 minutes par côté.

Le prix d’une pose de prothèses de mollet

La pose de prothèses de mollet coûte environ 5 800 euros. Le tarif inclut les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, les frais de clinique et toutes les consultations de suivi pendant un an. Il faut savoir que la pose d’implants de mollet pour des raisons esthétiques n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale ni par la mutuelle complémentaire. En revanche, une opération à but réparateur sera prise en charge par l’Assurance maladie.

  • Photos avant et après la pose de prothèses de mollet
  • Photos avant et après la pose de prothèses de mollet
  • Photos avant et après la pose de prothèses de mollet
  • Photos avant et après la pose de prothèses de mollet

Photos avant et après des prothèses de mollet

Exemples de résultats obtenus par le Docteur Thierry Ktorza suite à cette intervention.

Cabinet du Docteur Ktorza à Paris, 75016

Vous avez une question ?

Le Docteur Thierry Ktorza vous accueille dans son cabinet 25, rue Raynouard 75016 Paris

Les réponses à vos questions sur les prothèses de mollet

A propos du Docteur Thierry Ktorza

Docteur Thierry Ktorza

Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien plasticien à Paris, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l’ordre des médecins. Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique et vous vous posez des questions ? Le Docteur Ktorza répond à vos questions sous 24 heures par email ou par téléphone au 01 44 05 13 15. Il vous accueille également dans son cabinet au 25 rue Raynouard 75116 Paris (dans le 16ème arrondissement près de la rue de Passy).

Contenu rédigé par le Dr Thierry Ktorza - Dernière mise à jour le 16 février 2022

Une question ? Le Docteur Ktorza vous répond dans les 24 heures !




    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.